National

Rappels chez Toyota: Les réparations débuteraient cette semaine

Toyota a confirmé lundi avoir trouvé une solution simple et permanente au problème de pédales d’accélérateur coincées. Les concessionnaires du Québec pourraient offrir la réparation, qui touchera quelque 80 000 véhicules dans la province, dès vendredi.

La solution du constructeur japonais consiste à retirer une pièce du mécanisme et à insérer une tige de métal dans les pédales jugées problématiques. Cet ajout permettra de renforcer l’assemblage des pédales et d’éliminer l’excès de friction qui peut entraîner leur coincement. Les concessionnaires To­yo­ta du pays devraient recevoir les ensembles de réparation demain et jeudi. Les premiers propriétaires de voitures touchées par le rappel devraient y être reçus vendredi si tout va bien, sinon au début de la semaine prochaine.

Ordre de priorité
«La priorité sera accordée aux véhicules des clients et à ceux qui se trouvent dans les cours des concessionnaires, a expliqué en point de presse le directeur régional de Toyota Canada, Jean-Pierre Gagnon. Les voitures dont les pédales ont été jugées problématiques seront traitées en premier. Puisqu’un lien a pu être établi entre le problème de coincement et l’usure du véhicule, les prochaines voitures rappelées seront celles qui afficheront le kilométrage le plus élevé.»

Tous les clients concernés par le rappel recevront, au cours des prochains jours, un avis de Toyota les invitant à prendre un rendez-vous auprès de leur concessionnaire. Toyota Canada n’a pas été en mesure d’évaluer le temps requis pour renforcer les pédales, mais Jean-Pierre Gagnon a assuré que les délais seraient «assez courts».

Recours collectifs
Alors que Toyota annonçait les termes de sa «solution», une requête en recours collectif a été déposée en Cour supérieure de l’Ontario au nom de tous les propriétaires et locataires canadiens de Toyota.

Le recours prévoit des dédommagements pour les torts subis. Les demandeurs estiment que Toyota aurait dû savoir que l’assemblage de ses pédales d’accélérateur était inadéquat. Un deuxième re­cours a été déposé plus tard en journée, en Saskatchewan.

Le directeur gestionnaire principal de Toyota Canada, Stephen Beatty, n’a pas souhaité commenter la situation hier, précisant que la compagnie «se concentrait sur les réparations à effectuer». Il a également indiqué qu’aucun programme de dédommagement n’était envisagé pour l’instant.

Articles récents du même sujet