National

Suicide: Quand l'impossible survient…

William avait 15 ans, en 1993, quand il a quitté le domicile familial pour la dernière fois. Ensuite, plus rien. Sa sÅ“ur, Alexina Bou­chard, et ses parents se­ront sans nouvelles de lui jusqu’à ce que son corps soit retrouvé 15 ans plus tard. Raison du décès : un suicide, le jour même de sa disparition.

Il y a un an que le mystère de la disparition de William est élucidé. Sa sÅ“ur cadette prend maintenant son courage à deux mains et raconte, avec l’aide de l’Association québécoise de prévention du suicide, l’histoire de son petit frère devant les médias afin de prévenir des tragédies similaires. «Dans la profondeur du regard de William, il y avait un certain désarroi, une certaine tristesse», se souvient  Mme Bouchard. Mais ni elle, ni personne n’avait vu le coup venir.

Aide extérieure
«Dans notre famille, nous avions la certitude que nous pouvions toujours régler nos problèmes par nous-mêmes, raconte-t-elle. Nous étions plutôt contre l’idée d’aller chercher de l’aide à l’extérieur.» Mais la vision des choses de Mme Bouchard, qui dit avoir suivi un long processus de pardon personnel, a bien changé. «[…] Maintenant que je sais, je mesure toute l’importance de prêter attention aux signaux de détresse des personnes qui nous entourent», dit-elle.

«Pour se consoler, on est porté à se dire que [l’être aimé] a commis l’irréparable et qu’il l’aurait commis de toute façon. Mais ce n’est pas vrai : le suicide est évitable», conclut la jeune femme.

Pour plus de détails, visitez le site www.aqps.info

Articles récents du même sujet