National

Cartes de crédit: Une règlementation est demandée

Mardi, au cours de la dernière journée de consultation sur le code de conduite volontaire proposé par le ministre des Finances, Jim Flaherty, à l’industrie des cartes de crédit, la Coalition québécoise contre la hausse des frais de transaction par cartes de crédit et de débit a dénoncé les frais imposés aux détaillants.

Chaque fois qu’un consommateur paie ses achats à l’aide d’une carte de crédit, des frais sont facturés au détaillant. Ils représentent un pourcentage du montant payé. Le total de ces frais peut atteindre jusqu’à 60 000 $ par année pour un hôtel. «C’est énorme», a indiqué la porte-parole de la coalition, Danielle Chayer. La coalition déplore également que les émetteurs de cartes de crédit ne donnent pas de détails aux commerçants lorsqu’ils envoient la facture.

Payer pour le marketing
«On comprend qu’il faut payer pour un service, mais on veut qu’on nous explique, a dit Mme Chayer. On a l’impression qu’on paye le marketing que font les cartes de crédit pour aller se chercher des clients.»La coalition est aussi très inquiète de l’intention de Visa et Mastercard de percer le marché des cartes de débit. En novembre dernier, le ministre Flaherty a lancé un code de conduite volontaire aux émetteurs de cartes de crédit et de débit «pour promouvoir des pratiques commerciales équitables».

Articles récents du même sujet