National

Sus aux loups en Alberta, dit une note interne

Sus aux loups en Alberta, dit une note interne
Photo: Métro

EDMONTON – L’Alberta devra prolonger son programme de chasse au loup si elle veut protéger les troupeaux de caribous dont les aires de répartition sont déjà menacées par l’activité industrielle, indiquent des rapports gouvernementaux internes.

Les autorités albertaines ont répété à maintes reprises qu’une telle mesure n’était pas envisagée pour l’instant.

Selon des spécialistes des questions de la faune, ces documents — obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information — sont un reflet exact de la situation.

Le gouvernement albertain compte présenter un programme concernant les aires de répartition dans les contreforts des Rocheuses, au nord de l’Alberta. Les spécialistes disent que ce programme inclura nécessairement des recommandations de tuer plus de loups.

L’Alberta a tué environ 1000 loups depuis 2006 à Little Smoky, le territoire d’un troupeau de caribous dans le centre-ouest de la province. Environ 95% de l’habitat de ce troupeau a été perturbé par des activités industrielles, ce qui expose l’animal aux attaques des loups.

Trois autres aires situées à proximité partagent ce problème puisque de 50 à 95% de leur territoires sont touchés par les activités industrielles — un pourcentage beaucoup plus élevé que les lignes directrices du gouvernement fédéral à ce sujet.

Des parties du territoire sont louées à des entreprises pour de l’exploration énergétique. D’autres sociétés vont de l’avant avec leurs activités forestières.

Des programmes visant à protéger ces quatre aires devraient être présentés au début du printemps, a indiqué un porte-parole du ministère de l’Environnement, Duncan MacDonnell. Celui concernant Little Smoky a déjà accumulé un retard d’un an. Le gouvernement fédéral a fixé à 2017 l’échéance pour des programmes visant toutes les aires de répartition des caribous de l’Alberta.

Selon les scientifiques, plusieurs générations seront nécessaires pour repeupler ces aires de répartition. Le seul moyen d’y parvenir est d’empoisonner les loups ou de les abattre par hélicoptère.