National
02:21 19 mars 2012 | mise à jour le: 8 avril 2012 à 12:05 temps de lecture: 2 minutes

Des associations étudiantes mises en demeure

Le président de la Coalition étudiante pour l’association libre (CÉPAL) a mis en demeure l’Association générale étudiante de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke (AGEFLESH), la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS), la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et l’Association pour une solidarité syndicale étudiantes (ASSÉ) et sa Coalition large, la CLASSE.

Philippe-Olivier Daniel demande que les quatre associations étudiantes visées le compense pour «les dommages subis et qu’ils arrêtent immédiatement de lui faire préjudice».

«Je vous mets tous en demeure solidairement de m’avoir causé un préjudice en m’empêchant d’assister à mon cours de Chinois fondamental (CHN 101) donné à la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke», peut-on lire dans la mise en demeure de M. Daniel.

«Ces organisations, leurs administrateurs ou leurs porte-parole ont conduit une campagne massive (et hautement médiatisée) de désinformation auprès de la population pour faire croire à un droit de grève illusoire (visant à perturber la tenue de cours) pour les associations et  fédérations étudiantes», a ajouté, par communiqué, Philippe-Olivier Daniel.

La CÉPAL incite tout étudiant qui se sent lésé dans ses droits à consulter un conseiller juridique afin d’évaluer les options légales qui s’offrent à eux.

Articles similaires