Art de vivre
19:08 5 novembre 2012 | mise à jour le: 5 novembre 2012 à 19:08

Les amants ne se disputent pas à propos du fromage

Les amants ne se disputent pas à propos du fromage
Photo: Métro

Ma femme et moi nous chamaillons constamment au sujet du fromage.

Une fois qu’elle a ouvert le fromage, elle le laisse dans son emballage et le glisse dans un vieux sac de lait. Je préfère retirer l’emballage et envelopper le fromage dans une pellicule de plastique pour l’empêcher de durcir ou de moisir. C’est juste une manie que j’ai au sujet du fromage! Je suppose que mon mariage y survivra, mais la dernière fois que j’ai vu mon fromage dans un sac de lait, ça m’a rappelé un problème auquel plusieurs de mes clients font face.

Les crises dans les relations sont «la soupe du jour» des psychologues. Nous composons quotidiennement avec des aventures galantes et des triangles amoureux. L’un des dilemmes auxquels les gens sont confrontés lorsqu’ils ont une aventure est de savoir s’ils vont laisser leur conjoint mettre fin à l’aventure.

Le problème est que, lorsqu’ils sont dans les bras de leur amant, ils discutent d’art, de musique et des voyages qu’ils feraient vers des destinations exotiques s’ils pouvaient vivre ensemble. Ils ne se disputent jamais à propos du fromage…

Nous tentons d’évaluer ici deux relations complètement différentes. C’est comme comparer des pommes et des oranges. Une relation naissante, pleine de promesses, nous électrise. Une relation plus ancienne repose sur le partage d’expériences, la famille, un but commun et l’engagement à long terme. Ce peut être réconfortant et tendre, mais le voltage est moins élevé. Les deux types de relations peuvent être solides, mais ne se ressemblent pas.

Vivre ensemble signifie partager de l’amour, mais aussi de l’espace, des dépenses, la télé, la cuisine et le dentifrice. L’un monte le thermostat, l’autre le descend. C’est une valse incessante de négociations, de contraintes et de compromis. Les relations clandestines ne comportent rien de tout cela.

Les gens peuvent finir par se détacher et être ambivalents quant à leur relation stable. Certains ne voient guère de potentiel d’amélioration, mais rompre ce genre de relation peut être difficile. Habituellement, les enfants, le patrimoine et la peur du changement font opter pour le statu quo. Ces gens ne font rien jusqu’à ce qu’ils tombent amoureux d’une autre personne. Ils oscillent alors entre deux choix : la réalité d’une relation à long terme, contre la promesse d’une nouvelle relation.

Ce dilemme ne se poserait pas si les gens prenaient la décision de mettre fin à une relation avant de se lancer dans une autre. Malheureusement, les attraits d’une nouvelle histoire d’amour prennent le pas sur les choix difficiles à faire lorsque le couple bat de l’aile. Telle est la nature humaine. Notre cœur nous contrôle. Notre cerveau doit alors en assumer les conséquences.

Articles similaires