Art de vivre
15:30 21 novembre 2012 | mise à jour le: 21 novembre 2012 à 15:30 temps de lecture: 2 minutes

L’impact de l’informatique en architecture analysé

L’impact de l’informatique en architecture analysé
Photo: Architecture Open Form

La modélisation paramétrique a ouvert un monde de possibilités en architecture. En s’attardant au processus de conception de 11 projets, l’exposition Protéiforme : Architecture paramétrique, dont le vernissage a lieu ce soir, fait découvrir les impacts de ces récentes technologiques informatiques.

Les architectes de l’agence Architecture Open Form ont ainsi entrepris de rassembler dessins photos, maquettes et prototypes dans le but de rendre compte des pas de géant qui ont été franchis depuis 20 ans.

Ce n’est pas un secret : la jeune relève canadienne en architecture utilise désormais des outils jadis réservés aux domaines de l’aéronautique ou de l’automobile qui nécessitent des compétences très pointues, comme la connaissance des langages informatiques, de la programmation et de la trigonométrie.

Loin des conceptions strictement virtuelles des débuts et loin aussi des projets à immenses budgets, le paramétrique peut aujourd’hui servir des projets de toutes échelles et de tout budget, même ceux de petites agences locales. Citons, par exemple le pont piétonnier Amsterdam conçu par Architecture Open Form et le New Contemporary Art Museum de Buenos Aires par Batay-Csorba Architectes.

Définition
Le paramétrique en architecture

  • Un architecte se sert du paramétrique pour optimiser une structure, par exemple, pour s’assurer de n’utiliser que la quantité de matériaux nécessaire. On peut aussi l’utiliser pour effectuer une recherche formelle.

Protéiforme : Architecture paramétrique
Du 23 novembre 2012 au 17 février 2013 à la Maison de l’architecture du Québec

Articles similaires