Art de vivre
18:04 25 septembre 2019 | mise à jour le: 25 septembre 2019 à 18:04 temps de lecture: 2 minutes

Du plastique avec votre thé?

Du plastique avec votre thé?
Photo: Getty Images

Les sachets de thé en plastique libèrent des milliards de particules microscopiques dans votre tasse. C’est ce que révèle une étude de l’Université McGill sur le microplastique.

La professeure de génie chimique Nathalie Tufenkji s’est demandé, avec ses collègues, si les sachets de thé en plastique pouvaient libérer des particules dans l’eau pendant l’infusion.

Pour répondre à cette question, ils ont acheté quatre thés commerciaux emballés dans des sachets de plastique et ont retiré les feuilles de thé afin qu’elles n’influencent pas leur analyse. Ils ont ensuite fait tremper les sachets vides dans l’eau chaude pour simuler l’infusion.

Ils ont constaté qu’un seul sachet de plastique soumis à la température d’infusion libérait quelque 11,6 milliards de particules de microplastique et 3,1 milliards de particules de nanoplastiques dans l’eau.

Selon les scientifiques, les niveaux de particules de plastique présentes dans les sachets sont des milliers de fois supérieurs à ceux détectés dans d’autres aliments.

Quels effets sur la santé ?

L’équipe de scientifiques a effectué une étude préliminaire de la toxicité des particules sur une puce d’eau. «Nous avons noté des effets sur les comportements et des malformations physiques des puces», explique à Métro la professeure Tufenkji.

Ce petit organisme aquatique sert souvent de modèle dans les études environnementales. Les chercheurs l’ont exposé à diverses concentrations de microplastiques et de nanoplastiques provenant des sachets de thé. Les puces d’eau ont survécu, mais elles ont présenté des anomalies anatomiques et comportementales.

En ce qui concerne les effets sur la santé humaine, la Pre Tufenkji indique qu’il faut poursuivre les recherches pour savoir si les particules de plastique ont des effets subtils ou chroniques chez l’humain. Elle conseille toutefois aux consommateurs d’acheter leur thés avec vrac plutôt que ceux emballés dans des sachets individuels.

 

Articles similaires