Art de vivre
08:59 6 avril 2020 | mise à jour le: 6 avril 2020 à 09:00 temps de lecture: 2 minutes

Des façons de contrer la résistance aux antimicrobiens

Des façons de contrer la résistance aux antimicrobiens
Photo: MétroUn micro-organisme qui s’adapte aux médicaments résiste au traitement des infections.

Alors que le coronavirus continue à faire des victimes à travers le monde, il est capital de préserver sa santé. L’efficacité d’un médicament peut être contrecarrée lorsqu’une personne développe une résistance aux antimicrobiens. Un fâcheux effet…

Il y a résistance aux antimicrobiens lorsqu’un microorganisme s’adapte aux médicaments de manière à rendre le traitement d’une infection inefficace.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, ce phénomène en croissance est très préoccupant. D’ailleurs, plus de 14 000 Canadiens sont décédés en 2018 en raison d’une infection intraitable avec les médicaments antibactériens, antiviraux, antiparasitaires et antifongiques. Voici trois façons simples de diminuer vos risques de développer une résistance aux antimicrobiens:

  1. Prévenir les infections
    De bonnes habitudes d’hygiène sont déterminantes pour empêcher la propagation de bactéries qui peuvent vous rendre malade et contribuer à réduire votre besoin en antibiotiques. Veillez à vous laver adéquatement et fréquemment les mains, à garder votre carnet de vaccination à jour et à rester à votre domicile lorsque vous êtes malade afin de limiter la dispersion des germes. La prévention passe aussi par une manipulation et une préparation sécuritaires de la nourriture afin d’éviter d’ingérer des bactéries alimentaires néfastes.
  2. Réduire les traitements
    L’idée qu’il faut obligatoirement et systématiquement terminer l’intégralité d’un traitement aux antibiotiques est très répandue. Toutefois, de récentes études tendent à démontrer qu’une durée réduite peut suffire pour traiter certaines infections courantes et diminuer le risque de développer une résistance aux antimicrobiens. Si vos symptômes s’estompent, communiquez avec votre pharmacien pour déterminer si votre situation vous permet de mettre fin à votre traitement.
  3. Gérer les médicaments inutilisés
    Veillez à rapporter vos médicaments en surplus et périmés à la pharmacie pour qu’ils soient éliminés en toute sécurité. Ne partagez jamais vos antibiotiques et ne les gardez pas pour un usage futur, car des doses inappropriées peuvent être dangereuses pour votre santé et favoriser une résistance aux antimicrobiens.

Articles similaires