Art de vivre
11:16 6 août 2020 | mise à jour le: 20 août 2020 à 12:08 temps de lecture: 6 minutes

L’arme secrète du nouveau Café Holt

L’arme secrète du nouveau Café Holt
Photo: Collaboration spéciale/Café HoltLe nouveau Café Holt, situé au 1307 rue Sainte-Catherine Ouest, abrite un chef de grand talent dans sa cuisine.

Situé au deuxième étage du fraîchement rénové Holt Renfrew Ogilvy, le Café Holt a ouvert ses portes le 26 juin dernier avec à son bord le chef Yacir Nakhaly. Notre journaliste s’y est rendue pour lui piquer une petite jasette afin d’en savoir un peu plus sur ce nouveau restaurant dont tout le monde parle.

Entrée du Café Holt

En me tenant face à l’immense porte du Café Holt, j’ai aussitôt été empreinte par la chaleur des boiseries, des tapis bruns et des fioritures dorées du hall d’entrée. Inspirée du glamour de l’époque Gatsby des années 1940 à Hollywood, la décoration du restaurant a été pensée par le cabinet de design parisien Laplace. Lorsqu’on y pénètre, chacun des détails attire l’œil: les tables et le mur en marbre, les fauteuils et les tabourets en velours rouge, les banquettes en cuir beige, les colonnes de bois éclairées par le haut, le sublime bar qui trône au centre du café, et surtout, le luminaire en forme de soleil au-dessus de celui-ci. La décoration est très réussie; elle invite au plaisir et stimule l’appétit.

Un chef à découvrir

Le chef Yacir Nakhaly s’est joint à moi rapidement, et pendant plus de 45 minutes, il m’a parlé avec passion de sa cuisine. J’ai alors pu comprendre que le mariage des saveurs était l’épicentre de ses créations. D’origine marocaine, Yacir a fait ses classes dans des palais du Maroc, tel l’hôtel Eden Plaza, ainsi qu’en France. Depuis son arrivée à Montréal en 2011, il est passé par les cuisines du Decca77, du Fratello, du Apollo et de l’hôtel Saint-James en plus d’avoir performé à l’émission Les Chefs!.

Yacir Nakhaly

Lorsqu’on regarde la carte, on remarque très vite qu’il aime réinventer les classiques et qu’il accorde beaucoup d’importance aux produits locaux ainsi qu’à l’environnement. Tout comme celle du Renoir, la cuisine du Café Holt est munie de la technologie ORCA. Ce petit appareil imite le processus de digestion naturelle et permet une gestion des déchets alimentaires exemplaire en les transformant en un liquide respectueux de l’environnement. De plus, les poissons et les fruits de mer servis au restaurant sont tous certifiés Ocean Wise, une certification qui encourage une pêche durable et écoresponsable.

L’offre et la demande

À l’heure actuelle, le restaurant propose uniquement le menu lunch en semaine et le menu brunch les fins de semaine, mais le chef Yacir espère offrir ses délices à une clientèle de soir à compter de la fin août.

«Mon menu du soir est déjà prêt et la carte est plus élaborée que celle du midi», affirme Yacir Nakhaly. «Je souhaite également instaurer l’heure du thé ainsi que le happy hour, car les clients défilent de l’ouverture à la fermeture presque sans interruption», précise-t-il.

En effet, dès mon arrivée à 13 heures, le café était achalandé et il l’a été jusqu’à mon départ aux alentours de 16 heures. Quant à la clientèle, elle est plus variée que je ne l’aurais pensé. Majoritairement des femmes, mais de tous âges et de tous horizons; pas seulement des clientes du Holt Renfrew Ogilvy.

À cet effet, on pourra accéder au restaurant par l’ascenseur situé sur la rue de La Montagne lorsqu’il sera ouvert en dehors des heures du magasin.

Assez parlé, mangeons!

Après 45 minutes à entendre parler le chef de ses créations en buvant un Rossini (Prosecco et fraises), mes papilles étaient plus affolées que jamais! J’ai commencé mon repas par le classique des classiques: le tartare de bœuf. Dès la première bouchée, on constate que c’est dans les détails que les origines maghrébines du chef Yacir se font sentir. Les échalotes marinées qui accompagnent le tartare sont légèrement épicées, probablement avec du ras-el-hanout… Évidemment, le chef est timide à révéler ses petits secrets de saveurs.

J’ai par la suite eu la chance de déguster la salade de tomates et de burrata.

«Je vous en ai mise une de côté, car elle part très vite à l’heure du midi», m’avoue le chef Yacir.

Salade de burrata

Lorsque l’assiette a été déposée sur la table, j’ai tout de suite compris qu’elle allait devenir le plat fétiche du menu midi. C’est sur une compotée de tomates confites qu’est déposée une immense tranche de tomate Heirloom, une brunoise de concombre, de radis melon d’eau et de croûtons de seigle. Au centre, est posée une parfaite burrata crémeuse décorée de micropousses de coriandre et de tranches de radis melon d’eau. Une belle exécution; une combinaison réussie entre les textures et les saveurs!

«Mon but est de voir les gens venir au restaurant juste pour manger, que ce ne soit pas seulement un arrêt après une séance de magasinage.»Yacir Nakhaly, chef au Café Holt

Par la suite, en voyant le plat de raviolis de burrata, j’ai tout de suite eu envie d’y plonger ma fourchette, jusqu’au moment où j’ai aperçu le chef s’aventurer vers moi avec un onglet de bœuf à la main. Nous en avions beaucoup parlé à mon arrivée; l’onglet de bœuf est cuit lentement sous vide dans une marinade (secrète une fois de plus) avant de passer rapidement sur le grill. La cuisson est parfaite, juste saignante et il est servi sur un jus au porto savoureux, mais pas trop riche.

Ravioli

Au dessert, j’ai eu droit à une révélation! Une glace à la moutarde à l’ancienne et au poivre rose. Cette combinaison fonctionne merveilleusement dans un sandwich, mais elle est aussi sensationnelle pour une glace maison. Quelle audace!

Crème glacée

Quant à la carte des vins du midi, elle est courte, mais efficace. En échange, celle des cocktails et des mocktails est plus généreuse. Des bières et des cidres québécois sont également offerts.

Conclusion

À la question: retournerais-tu manger au Café Holt? Ma réponse est: oui, sans hésiter! Le service est courtois et attentionné sans être intrusif – et on adore l’uniforme chemise blanche, pantalon beige et espadrilles Adidas des serveurs. L’ambiance décontractée/chic convient à de nombreux styles et les prix des plats sont raisonnables: on peut s’attendre à payer entre 16$ et 19$ pour les entrées et entre 18$ et 29$ pour les plats principaux de la carte du midi.

En ce qui concerne le chef Nakhaly, son talent est indéniable; il joue avec les ingrédients avec une main de maître! Un chef à surveiller de très près…

Articles similaires