Art de vivre
05:00 10 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 08:59 temps de lecture: 4 minutes

Un nouveau snack-bar rendant hommage à Verdun

Un nouveau snack-bar rendant hommage à Verdun
Photo: Courtoisie/Andrew SoulisPavillon Snack Bar ouvrira dans les locaux anciennement occupies par le restaurant à déjeuner Tranche de Bonheur, sur la portion ouest de la rue Wellington.

Avec sa plus récente entreprise, le restaurateur Andrew Soulis n’essaie pas seulement de créer le prochain café branché de Verdun. Avec ce snack-bar, il souhaite rédiger une lettre d’amour dédiée au quartier dans lequel il habite.

«J’adore le fait qu’il y a un peu de tout à Verdun», a déclaré Soulis, qui réside dans l’arrondissement depuis près de deux ans. «Tout le monde peut y trouver son compte.»

Le snack-bar Pavillon, dont l’ouverture est prévue ce mois-ci, est conçu pour recréer cette sensation d’inclusion en servant de tout, du café de la troisième vague aux produits de boulangerie, en passant par un menu de plats pour le petit-déjeuner et le dîner qui plaira aux amateurs de viande, mais aussi aux végétaliens. Même le nom du café rend hommage à l’histoire du quartier, faisant référence à la façon dont les résidents de Verdun se dirigeaient jadis vers un pavillon au bord de l’eau pour y manger et danser, dans les années 40.

«Nous aspirons à retrouver cet esprit de communauté», a expliqué le propriétaire. «Nous voulons créer un endroit dans lequel vous vous rendez et que les serveurs connaissent votre commande ainsi que votre nom par coeur.»

Le snack-bar Pavillon est né des cendres du précédent projet de Soulis, le Café Le Mastiff à Pointe-Saint-Charles. Le café, qui était situé dans un bâtiment commercial, a dû fermer plus tôt cette année lorsqu’une baisse radicale des ventes et des clients a été constatée.

«Avec ce projet, j’aimerais recréer cette ambiance à l’ancienne où le client est valorisé, qu’il vienne une vois par semaine ou à tous les jours.» – Andrew Soulis, propriétaire de restaurant

Toutefois, au lieu de se retirer et d’attendre que les salles à manger puissent reprendre leurs activités, le restaurateur a choisi de poursuivre un projet qui le passionne et qu’il avait en tête depuis un moment déjà.

«J’ai toujours voulu être le propriétaire d’un restaurant profondément ancré dans la scène locale», a-t-il avoué. «Ce genre d’opportunité s’est simplement présenté à moi au cours des quatre derniers mois et j’ai décidé de me lancer.»

Bien entendu, la manœuvre n’a pas été sans obstacles. L’ouverture a été retardée à plusieurs reprises et Soulis admet que tout est deux fois plus lent ces temps-ci. Mais même si son industrie est en mode survie, il dit se dit heureux de faire quelque chose qui le passionne.

«Mon approche, dans la vie et en affaires, c’est qu’il y aura toujours des obstacles et tu dois simplement passer au travers. Au final, un de mes rêves devient réalité, en dépit de la COVID-19. C’est quelque chose qu’on doit célébrer», déclare-t-il.

Faire du snack-bar Pavillon une institution locale

Soulis ne sera pas seul dans cette aventure. Le chef Sean Hayes, déjà coéquipier de Soulis au Mastif et restaurant Cajun et Créole dans Pointe-Saint-Charles, se joindra à lui encore. Et Tom Siluk du Melk Café supervisera tout ce qui touche au café.

«L’idée est de faire des choses simples et de les faire très bien», dit Soulis. «Souvent, on va dans un café et la nourriture n’est pas super. Ou on va dans un restaurant et le café n’est pas super. On veut cocher les deux cases.»

Le trio voit grand pour le snack bar. Ils espèrent créer une institution locale dans un arrondissement déjà rempli de cafés qui innovent.

«Dans deux ans, j’aimerais que ça soit un endroit qui bouge et qui est rempli de résidents de Verdun qui se créent des souvenirs. C’est ça le rêve», dit Soulis.

Pavillon Snack Bar ouvrira à la mi-décembre au 5200, rue Wellington.


Articles similaires

11:37 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 12:03 temps de lecture: 3 minutes
Les berges en valeur