Art de vivre
06:43 21 janvier 2021 | mise à jour le: 21 janvier 2021 à 17:28 temps de lecture: 4 minutes

Montréal en lumière lance la campagne «J’adore mon resto»

Montréal en lumière lance la campagne «J’adore mon resto»
Photo: Benoit RousseauLa porte-parole de la campagne, Marina Orsini, invite le public à encourager les restaurateurs d'ici.

Le festival Montréal en lumière lance la campagne «J’adore mon resto» pour inviter le public à promouvoir, encourager et soutenir les restaurateurs du Québec cet hiver.

Depuis mars 2020, les propriétaires de restaurants se sont sans cesse adaptés au contexte sanitaire et aux nouvelles mesures afin d’offrir un service sécuritaire à leurs clients. Durant la première vague, plusieurs ont d’ailleurs investi beaucoup d’argent en équipement de protection.

C’est dans ce contexte que la campagne «J’adore mon resto» a été imaginée, explique le président-directeur général de Montréal en lumière, Jacques Primeau.

De plus, depuis l’imposition du couvre-feu de 20h à 5h, les commandes pour emporter sont permises jusqu’à 19h30 et les livraisons se poursuivent après 20h.

Selon Jacques Primeau, ce n’est pas tout le monde qui est au courant. «Il faut que les gens sachent qu’il y a encore beaucoup de resto qui offrent des menus pour emporter. Ils se démènent pour offrir un service soit d’épicerie, soit de commandes à emporter et en plus de livraisons», explique-t-il.

Le but de la campagne «J’adore mon resto» est donc d’augmenter la fréquentation des restaurants pour les aider à traverser cette période tumultueuse, en attendant la réouverture des salles à manger.

Promotion sur les réseaux sociaux

L’idée est aussi d’encourager les citoyens à promouvoir les restaurateurs d’ici, indique la porte-parole, Marina Orsini. «On demande au public de partager, idéalement via leurs réseaux sociaux, une liste de leurs meilleures adresses», dit-elle.

D’ailleurs, Jacques Primeau estime que le succès de la campagne se mesurera par la réception des internautes.

«Tous ceux et celles qui ont à cœur leurs restos de quartier et leurs restos préférés, c’est le temps d’en parler à vos amis, à vos connaissances et à vos contacts. C’est le temps de lancer ce mouvement-là, ça ne peut venir que des citoyens et des citoyennes», souligne-t-il.

Offrir un repas en cadeau

Une autre manière de participer à la campagne «J’adore mon resto» est d’offrir un repas ou une carte-cadeau à un proche, ajoute Marina Orsini.

«Dans le contexte de la pandémie, beaucoup de gens sont loin de leur famille, émet-elle. C’est une bonne occasion d’offrir un repas en cadeau à nos parents et à nos grands-parents.»

Elle invite aussi les gens à faire un don aux Banques alimentaires du Québec pour aider ceux qui sont dans le besoin.

Promouvoir les restaurateurs, l’ADN du festival

Finalement, le festival Montréal en lumière a toujours consacré un volet important à la gastronomie. «C’est dans son ADN de vouloir promouvoir les restaurateurs de chez nous», mentionne Mme Orsini.

En effet, depuis sa création par Alain Simard en 2000, le festival a pour mandat d’animer la vie hivernale de Montréal durant «un temps mort fin février», explique Jacques Primeau. «Ça a été dans l’esprit même de faire revivre les restaurants», poursuit-il.

Cette année, malgré le contexte de crise sanitaire, la 22e édition de Montréal en lumière aura lieu début mars. Cependant, plusieurs éléments restent à définir, précise M. Primeau. «C’est sûr qu’on a des plans, mais il y a un certain nombre de trucs qu’il faut vérifier avec la santé publique et la Ville de Montréal. On travaille très fort là-dessus», affirme-t-il.

Le pdg du festival espère une éventuelle fin du couvre-feu et un début de retour à la vie, surtout dans le centre-ville de Montréal.

Visitez jadoremonresto.com pour plus d’informations.

Articles similaires