Art de vivre
13:31 26 février 2021 | mise à jour le: 26 février 2021 à 13:32 temps de lecture: 3 minutes

Les bienfaits de l’automassage

Les bienfaits de l’automassage
Photo: Keenan Constance/Unsplash

Mauvaise posture, télétravail peu ergonomique ou accumulation de fatigue : le corps envoie tôt ou tard des signes de tension et réclame qu’on le soulage. Patricia Shankland, membre du Réseau des massothérapeutes du Québec, explique comment pratiquer l’automassage au quotidien.

Quels sont les bienfaits de l’automassage?

Ce sont les mêmes que ceux d’un massage en soi, à savoir diminuer le stress du corps en apaisant le système nerveux et en activant le système parasympathique. Il permet de soulager les muscles endoloris, d’acquérir plus de souplesse et de prévenir les risques de blessures.

Comment l’intégrer dans son quotidien?

Pas besoin d’y consacrer beaucoup de temps! En fait, la plupart des gens le font déjà instinctivement. Quand ils se savonnent sous la douche, quand ils s’appliquent une crème hydratante, quand ils se frottent les yeux au réveil…

L’idée, c’est d’effectuer ces gestes de façon consciente afin de s’ancrer dans le moment présent, d’en expérimenter pleinement les bienfaits physiologiques et, pourquoi pas, de les jumeler avec une autre expérience comme la respiration profonde ou la méditation.

«Se frotter les paupières, se masser les cervicales ou palper un muscle endolori sont des pratiques d’automassage faciles à effectuer chez soi. Elles sont encore plus bénéfiques quand elles sont faites consciemment.» – Patricia Shankland, massothérapeute

Quels gestes effectuer pour optimiser cette pratique?

On peut commencer par porter une attention particulière aux gestes du quotidien. Sous la douche, on se masse le cuir chevelu du bout des doigts. Le soir devant la télé, on délasse les épaules avec de légères pressions des paumes de mains.

Il vaut mieux privilégier des gestes plus vigoureux la matin et plus doux en soirée. Selon la zone du corps, on pratique avec les doigts ou la main pleine. La première technique est plus ciblée, pour les petites parties du corps, alors que la seconde est plus intense.

Et si on veut utiliser des accessoires?

J’opterais pour une balle souple à faire rouler sur les petites zones comme les trapèzes, les épaules et le plante des pieds. Et un rouleau si on veut masser de plus grandes zones comme l’arrière des jambes et le côté des cuisses. Attention, on ne doit jamais mettre tout son poids sur les accessoires et ne pas les utiliser au niveau de la tête et des cervicales. Cette zone fragile est plutôt à masser avec les doigts.


Éviter de masser les zones atteintes par un problème cutané important comme de l’acné, ne jamais mettre de pression sur la colonne vertébrale et ne pas insister si on ressent une douleur intense. Il faut plutôt consulter un spécialiste dans ce cas.

L’automassage peut aussi se faire sans huile ni crème. Si on veut en utiliser,  commencer avec un produit neutre, sans allergènes.

Huile de massage inodore, Lotus Aroma, 16$

Existe aussi en versions parfumées : eucalyptus, orange & mandarine ou bergamote et ylang ylang

 

Articles similaires