Art de vivre
14:30 26 février 2021 | mise à jour le: 26 février 2021 à 15:56 temps de lecture: 4 minutes

Cuisiner avec son enfant, une activité amusante et formative!

Cuisiner avec son enfant, une activité amusante et formative!
Photo: 123RF

Et si on profitait de la semaine de relâche pour cuisiner en famille et initier les plus jeunes aux joies des fourneaux? Chef exécutif de La Guilde Culinaire, Jonathan Garnier nous donne quelques conseils pour que cette activité reste aussi éducative que ludique.

«Au-delà de lui transmettre des compétences culinaires, initier l’enfant à la cuisine permet de l’impliquer dans tout un processus éducatif», observe M. Garnier.

Il faut d’abord choisir une recette et dresser la liste d’ingrédients, ce qui nécessite de faire quelques calculs mathématiques. Il faut aussi prendre en compte les goûts de chaque membre de la famille, ce qui relève de l’expérience sociale. Il faut enfin réaliser la recette, dont chaque étape sollicite les compétences organisationnelles de l’enfant.

«Accomplir tout ce processus est extrêmement valorisant. Ça booste l’égo, en plus de passer un moment divertissant», dit Jonathan Garnier, qui cuisine avec deux jeunes marmitons à la maison et dispense des cours pour enfants à la Guilde Culinaire depuis plusieurs années.

«Initier son enfant à la cuisine est un beau cadeau à lui faire. Il va apprendre plein de choses, avoir du plaisir et développer une belle confiance en lui.» – Jonathan Garnier, chef exécutif de La Guilde Culinaire

Des consignes ludiques

Si certains jeunes ne demandent qu’à participer à la préparation des repas, d’autres sont moins enthousiastes. «Il faut les engager dans des projets qui leur plaisent et dont le niveau de difficulté est réaliste», dit le chef.

Il suggère pour commencer de laisser l’enfant choisir sa recette, quitte à le guider en parcourant avec lui un livre ou un site de recettes.

L’étape suivante consiste à définir les étapes à sa portée et celles que l’adulte pourra accomplir.

«Les parents doivent aussi accepter que ça va prendre un peu plus de temps, surtout au début, et que la cuisine sera probablement plus sale, dit Jonathan Garnier. Mais même s’il y a de la farine partout, 10 minutes de ménage valent largement le plaisir et l’expérience passée en cuisine avec l’enfant!»

Des recettes attractives

Certains plats semblent faire l’unanimité des apprentis cuistots de la Guilde Culinaire : les pâtes fraîches, les sushis et tout ce qui concerne la pâtisserie.

Ces recettes ont en effet des étapes de préparation ludiques (pétrir, malaxer, modeler…) et sont souvent appréciées dans l’assiette.

«La seule consigne est de faire ce qui les intéresse et ce qu’ils aiment manger, dit Jonathan Garnier. On peut commencer avec la préparation de biscuits ou une recette rapide de légumes à braiser au four. Si cette première expérience est amusante, la suivante peut être un peu plus complexe.»

Quelques précautions

Le chef suggère de prendre l’habitude de toujours placer le chaudron sur le rond le plus éloigné de la cuisinière, afin d’éviter qu’il ne soit renversé accidentellement.

«Le reste n’est que du bon sens, dit-il. Je suis de ceux qui pensent que tout est une forme d’apprentissage. Oui l’enfant va manipuler un couteau, mais il ne va pas y mettre beaucoup de force et s’il se pique, il va apprendre à faire attention.»

Il rappelle l’importance d’engager l’enfant dans un projet réaliste pour son âge et de le laisser aller si certaines étapes ne l’intéressent pas. «Un succès appelle d’autres projets, le plus important est qu’il passe un bon moment et se régale une fois sa mission accomplie», dit-il.


Préparer une brioche maison grâce à une boîte tout-en-un

L’enseigne de pâtisseries montréalaise Juliette & Chocolat propose d’occuper les petits gourmands pendant la semaine de relâche avec sa boite contenant tous les ingrédients et les instructions pour confectionner une brioche fourrée au chocolat et à la pâte à tartiner aux noisettes.

Ce dessert inspiré du Babka européen exige de mélanger, pétrir et abaisser la pâte briochée, puis la faire lever, la garnir, la tresser et la faire cuire : un long processus qui sera récompensée d’un beau cadeau gourmand !

La boîte à pâtisserie no1 de Juliette, 37$, vendue en boutiques et sur www.julietteetchocolat.com

Articles similaires