Art de vivre
05:00 29 mars 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 15:07 temps de lecture: 4 minutes

5 conseils de spécialistes pour bien planter vos semis

5 conseils de spécialistes pour bien planter vos semis
Photo: iStock

Le beau temps arrive et vous avez le pouce vert. Alors, il est l’heure de commencer à planter vos semis d’intérieur. Quelques règles sont à suivre dans le but d’obtenir de beaux plants durant toute la saison.

Fines herbes, jeunes pousses, fruits, légumes ou encore jolies fleurs. Les beaux jours qui frappent à nos portes sont synonymes de plantations. Métro a rencontré plusieurs experts en la matière afin de récolter leurs plus précieux conseils en termes de démarrage des semis.

Planter des semis signifie mettre en terre des semences. Si la tâche peut parfois paraître aisée, les néophytes partent bien trop souvent avec des idées de grandeur, remarque avec humour Isabelle Gareau, coordonnatrice en agriculture urbaine à l’Éco de la Pointe-aux-Prairies.

Rester réaliste

«Rester réaliste» est le premier conseil d’Isabelle. Il faut planter ses semis en fonction du temps que vous aurez à consacrer à votre jardin. Qu’il s’agisse de plants en terre (jardin) ou en pots (pour votre balcon par exemple) il est inutile de partir avec de grandes ambitions s’il vous est impossible de vous en occuper chaque jour. De plus «cela vous permet de faire des économies.»

Des emplacements adéquats

Au début du printemps, bien définir les conditions physiques des emplacements où on placera ses plants.

Dans un deuxième temps, dépendant des plants que vous avez l’intention de faire pousser, il faut observer les zones d’ombre et lumière de votre jardin ou balcon. Cela définira l’emplacement des différentes plantations et du nombre de plants que vous pourrez cultiver. Pour exemple, les tomates demandent 12 à 16h d’ensoleillement direct par jour quant aux laitues elles, poussent plus facilement à l’ombre.

Des plantes faciles à cultiver

Que vous soyez débutants ou expérimentés, il est toujours plus facile et motivant de commencer par planter des semences dont la récolte s’avérera fructueuse suggèrent les spécialistes.

Les aromates comme le thym, l’origan, le romarin ou encore la ciboulette poussent comme des herbes folles. Les tomates, les poivrons, les pois et les haricots sont aussi plus simples à cultiver et se retrouvent plus facilement au menu.

Toujours garder la terre humide

Certainement le conseil le plus important. Il ne faut en aucun cas inonder les graines. Elles pourraient pourrir.

Que ce soit dans la terre ou en pot sur un balcon, le conseil reste le même. «N’oubliez pas de faire des trous et d’y ajouter un plateau en dessous afin de récupérer le surplus d’eau», tient à préciser Pascale Maynard, préposée aux renseignements horticoles au Jardin botanique de Montréal.

Garder un budget raisonnable

Débuter un jardin peut vite coûter cher. Le recyclage des pots de yogourt, casseaux de fraises, boîtes d’œufs fera l’affaire. Renseignez-vous aussi auprès de l’éco-quartier du voisinage. Certains d’entre eux fournissent gratuitement du compost ou d’autres produits en lien avec le jardinage.

En résumé, pour tout démarrage des semis il est conseillé de maintenir un taux d’humidité et de chaleur élevé. Prêter attention à la période de germination et s’assurer d’avoir une luminosité adaptée d’environ 12 à 16h.

L’engouement pour le jardinage allant croissant, de nombreuses ressources en ligne peuvent guider les débutants. Des spécialistes y donnent leurs conseils afin d’aider et d’aiguiller les amateurs d’horticulture. L’ABC du jardinage, disponible au www.espacepourlavie.ca, est un exemple parmi d’autres.

Articles similaires