Art de vivre

Jumelé Verdis: Tout en personnalité

Une semaine sur deux, Métro présente ses coups de cÅ“ur dans les domaines de l’architecture et du design.

Qui a dit que les unités d’un gros projet immobilier se ressemblent
toutes? De l’extérieur, le Jumelé Verdis ne se démarque pas
particulièrement des autres semi-détachés du développement Bois-franc,
à Ville Saint-Laurent. Mais quand on en franchit le seuil, plutôt que
de pénétrer dans une maison de style champêtre semblable à ses
voisines, on découvre une demeure de style loft urbain tout en lumière
et en douceur, empreinte de la personnalité de ses propriétaires.

«Si vous achetez dans un gros développement résidentiel, il faut vous
demander ce qui démarquera votre unité des autres lorsque vous voudrez
la vendre», fait valoir Frédric Clairoux, designer d’intérieur de FX
Studio design. Pour M. Clairoux, poser la question, c’est y répondre:
vous devez personnaliser votre unité. «Avec le Jumelé Verdis, nous
voulions créer un effet « Wow! » et montrer la personnalité de nos
clients à travers leur maison», explique le designer d’intérieur, qui a
revu et corrigé les plans, le style et la décoration du jumelé.  

Du classique au contemporain
Les propriétaires, parents de deux jeunes enfants, ont acheté leur
jumelé de quatre étages en prévente. Ils n’étaient pas satisfaits du
style plutôt classique que leur proposait le promoteur. Ils ont donc
chargé Frédric Clairoux de conférer un look moderne et urbain à leur
future demeure. Première étape pour y arriver : épurer. «On a commencé
par enlever des divisions pour créer un espace très ouvert au
rez-de-chaussée��, raconte Frédric Clairoux. Ainsi, toutes les pièces
principales de l’étage sont ouvertes les unes sur les autres, conférant
à l’ensemble l’esprit loft escompté. Un seul pan de mur plutôt étroit,
sur lequel est installé un foyer à double face, sépare le salon de la
salle à manger.

«On a ensuite éliminé beaucoup de moulures prévues dans le design, de
celles qui devaient orner les portes d’armoires à celles du caisson du
bain à l’étage», continue M. Clai­roux. Leur retrait donne un style
contemporain et aéré à l’ensemble. Le designer d’intérieur a ensuite
joué avec les blancs, les gris et les beiges pour les teintes des murs
et des rideaux. Ces derniers sont tous des voiles blancs, qui laissent
entrer la lumière du jour dans la maison tout en la filtrant.

Lumineuse à souhait
La luminosité de la maison est d’ailleurs un aspect sur lequel Frédric
Clairoux a beaucoup travaillé. «Sur les plans de départ, les pièces de
la maison étaient plutôt renfermées et sombres, souligne-t-il.
Mainte­nant, la lumière peut aisément circuler de l’avant à l’arrière.»
Une petite touche funky et rétro a aussi été ajoutée à la demeure par
ses luminaires, tous plus uniques les uns que les autres.

Finalement, entrer dans le Jumelé Verdis, c’est faire un peu
connaissance avec ses habitants. «Et même avec sa personnalité, la
maison sera encore à la mode dans quel­ques an­nées, car ses principaux
matériaux et leurs couleurs sont plutôt intemporels», con­clut Frédric
Clairoux.

Blanc, mais chaleureux

Les couleurs dominantes du Jumelé Verdis sont le blanc, le gris et le
beige. Même si ce sont des couleurs plutôt froides, l’ambiance de la
maison reste chaleureuse. «C’est grâce à l’apport du bois, explique
Frédric Clairoux. Bien traité et bien dosé, il donne de la chaleur à
une pièce.» La table à manger en bois foncé et le plancher en bois
blond jouent ici un rôle important.

«On a aussi choisi des teintes chaudes de blancs, de gris et de beiges,
ajoute M. Clairoux. De plus, celui-ci a joué avec des teintes très
subtilement différentes dans une même pièce pour créer de la volumétrie
sur les murs.