Art de vivre

Considéré inoffensif aux États-Unis, le bisphénol A fait encore jaser

La Food and Drug Administration (FDA), l’équivalent américain de Santé Canada, affirme dans un rapport publié ce mois-ci que le bisphénol A (BPA) n’est pas une menace pour la santé des enfants et des adultes. Ce composé chimique entre dans la fabrication de divers contenants, notam­ment des biberons.

Cette prise de position des autorités américaines va dans le même sens que l’avis émis par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) il y a quelques semaines.

Cependant, en avril dernier, Santé Canada a plutôt opté pour la prudence en déclarant que le BPA était une substance dangereuse.

Le Canada resterait sur ses positions
Selon le Dr Kapil Khatter, conseiller scientifique du groupe canadien indépendant Environmental Defence, l’avis de la FDA ne devrait pas changer la position du gouvernement canadien.

«Les études canadiennes de l’évaluation du risque causé par le bisphénol A indiquent que cette substance se retrouve en quantité appréciable dans le lait maternel, dans la poussière de nos maisons et dans les boues des usines d’épuration des eaux usées épandues sur les cultures, précise-t-il. C’est suffisamment préoccupant pour que l’on adopte une approche globale visant à réduire l’utilisation de BPA.»

Articles similaires