Art de vivre
06:00 28 août 2014 | mise à jour le: 28 août 2014 à 15:22 temps de lecture: 5 minutes

Ces chefs qui font rayonner le Québec

Ces chefs qui font rayonner le Québec
Photo: Archives Métro


EXCLUSIF logoQui est le chef le plus médiatisé quand on parle de la cuisine québécoise à l’international?

Eh non! Ce n’est pas le reconnu chef du Pied de cochon, Martin Picard, comme le croyaient les chefs Laurent Godbout, Gita Seaton, Anne Desjardins et Normand Laprise, interrogés par Métro. Il s’agit plutôt du chef français de renommée internationale, Daniel Boulud, qui dirige la cuisine de la Maison Boulud, restaurant du célèbre Ritz-Carlton.

C’est ce qui ressort d’une analyse réalisée par Influence Communication entre le 1er juin 2012 et le 31 mai 2014 dont Métro a obtenu copie en exclusivité. La firme a colligé les informations médiatiques de plus de 160 pays, dans 22 langues, pour tracer le portrait médiatique de la gastronomie d’ici à l’extérieur de nos frontières.

Pour devenir une star: «Il faut que quelqu’un parle de toi. Le jour où Anthony Bourdain et David Chang ont parlé du Joe Beef, ces gars-là [Frédéric Morin et David McMillan] sont devenus des stars à l’international.» – Laurent Godbout, chef propriétaire du restaurant Chez L’Épicier

«On a voulu tenir compte de tous les chefs québécois, présents au Québec ou de ceux qui s’illustrent à l’étranger, explique Nicolas Ryan, analyste chez Influence Communication. Le fait que [Daniel Boulud] est venu s’installer ici et qu’il a toujours été très impliqué avec les aliments du Québec, on n’a pas pu l’exclure des données.»

C’est pourquoi, ce n’est pas un chef québécois qui fait le plus parler de la gastronomie d’ici à l’extérieur de nos frontières. Dommage, peut-être, diront certains, mais pas étonnant quand on connaît la réputation du chef étoilé et tout le bruit qu’a fait l’ouverture du restaurant de ce businessman tentaculaire au début de l’année 2012, première année d’analyse du rapport d’Influence Communication.

«Je ne suis pas surpris [de voir Daniel Boulud à la tête du palmarès] parce qu’il a une énorme équipe médiatique derrière lui, répond le chef Laurent Godbout du restaurant Chez l’Épicier qui voyage beaucoup dans le cadre de son métier. Quand je rencontre des gens à l’étranger, on ne me parle que de Martin Picard et du Pied de cochon. C’est LE chef que tout le monde connaît. Sinon, [on me parle du] Joe Beef.»

Pour Normand Laprise, du Toqué!, cette couverture médiatique de Daniel Boulud ne peut que servir le Québec. «Je trouve extraordinaire que ce gars-là ait pris le temps de venir s’installer à Montréal, ça veut dire que Montréal vaut quelque chose [sur la scène gastronomique]. Daniel Boulud est reconnu internationalement, alors quand il fait parler de Montréal, il fait reconnaître la ville sous une facette internationale», croit celui qui se trouve au 3e rang, avec un poids médiatique à l’étranger de 8,16%.

«Je suis sûr que si l’étude avait été faite il y a cinq ou six ans, Martin Picard aurait été numéro un», renchérit pour sa part la chef propriétaire du Nouveau Palais, Gita Seaton, qui se classe elle-même au 13e rang, notamment – croit-elle – grâce à ses participations au Omnivore World Tour, qui l’a faite voyager à Moscou, Paris et Sydney au cours des deux dernières années.

Toutefois, il est intéressant de voir que la renommée internationale du chef Boulud a plus d’écho hors des frontières de la Belle Province. Dans les médias québécois, pour la même période, le chef français, installé aux États-Unis, ne récolte en effet que 2,46% de l’attention. C’est le chef du Toqué!, aussi juge à l’émission Les Chefs!, qui est le plus médiatisé au Québec avec 12,41%, suivi par Martin Picard du Pied de cochon (9,41%) et Jérôme Ferrer du restaurant Europea (6,72%). Les gars du Joe Beef chutent eux aussi de quelques rangs.

Lire aussi:
La gastronomie québécoise toujours victime de ses clichés
Les femmes chefs du Québec peu médiatisées ici et ailleurs
La gastronomie régionale a peu d’écho à l’étranger

 

Top 30
Palmarès des chefs les plus cités dans la presse étrangère (du 1er juin 2012 au 31 mai 2014), avec leur poids médiatique.

1. Daniel Boulud
14,87 % (Au Qc : 2,46 %)

2. David McMillan
8,75 % (Au Qc : 2,78 %)

3. Normand Laprise
8,16 % (Au Qc : 12,41 %)

4. Martin Picard
7,87 % (Au Qc : 9,41 %)

5. Chuck Hughes
7,87 % (Au Qc : 0,31 %)

6. Frédéric Morin
7,58 % (Au Qc : 2,02 %)

7. Hugue Dufour
6,71 % (Au Qc : 0,58 %)

8. Jérôme Ferrer
5,83 % (Au Qc : 6,72 %)

9. Derek Dammann
3,79 % (Au Qc : 0,18 %)

10. Martin Juneau
3,21 % (Au Qc : 5,51 %)

11. Jean-Luc Boulay
2,33 %

12. Louis-François Marcotte
2,04 %

13. Gita Seaton
2,04 %

14. Antonio Park
1,75 %

15. Eric Gonzalez
1,46 %

16. Danny St-Pierre
1,46 %

17. Helena Loureiro
1,46 %

18. Christian Faure
1,17 %

19. Charles-Antoine Crête
1,17 %

20. Laurent Godbout
0,87 %

21. Giovanni Apollo
0,87 %

22. Roland Del Monte
0,87 %

23. Carlos Ferreira
0,87 %

24. Marie-Fleur St-Pierre
0,87 %

25. Jean Soulard
0,87 %

26. Yvan Lebrun
0,58 %

27. Anne Desjardins
0,58 %

28. Stéphane Modat
0,58 %

29. Marie-Chantal Lepage
0,58 %

30. Daniel Vézina
0,29 %

Source: Influence communication

Articles similaires