Art de vivre
08:46 27 juillet 2011 | mise à jour le: 8 avril 2012 à 12:43 temps de lecture: 4 minutes

La cuisine, pièce maîtresse de la maison

Ces dernières années, la cuisine a beaucoup évolué. Celle d’aujourd’hui ne respecte plus vraiment une tendance précise. L’essentiel est de trouver un équilibre entre la fonctionnalité, l’esthétisme et le respect de l’environnement. Elle doit être conçue pour s’adapter aux besoins quotidiens, et ils sont différents pour chacun.

«La circulation dans une cuisine est vraiment importante. Il faut que l’accès aux choses dont on a besoin soit facile», explique Marie-Lise Baron, designer et architecte depuis 25 ans, qui reconnaît volontiers qu’elle ne suit pas réellement les tendances.

«Au lieu de suivre les tendances, je suis le client.» Ainsi, un couple avec des enfants et un célibataire ne feront pas les mêmes choix. «S’il y a des enfants, je vais m’arranger pour mettre tous les éléments dangereux, comme le four, dans une zone non accessible aux enfants, souligne-t-elle. Dans le même esprit, on peut dissimuler les prises de courant sous les armoires.»

Située au cœur de la maison, la cuisine est le lieu où tout se passe et où tout le monde se rencontre, surtout dans le cas des familles. «Il est toujours utile de créer un espace pour pouvoir y dé-poser un ordinateur, un téléphone, et où on peut poser toutes les notes et les re­cettes, conseille la designer. Ce n’est pas un coin bureau, mais c’est un endroit pratique pour faire la gestion du quotidien», suggère Marie-Lise Baron.

Côté tendance, cette pièce s’inscrit directement dans la lignée de la cuisine moderne en misant sur les espaces dégagés et les jeux de textures. Les couleurs brunes commencent à être passées de mode, et les gris se font plus tendance. «Le gris est la couleur par excellence. Mais il y a aussi les teintes naturelles : le taupe et même les mauves nobles, comme l’aubergine, indique-t-elle. Le vert est une couleur qu’il est préférable d’avoir dans son assiette plutôt que sur les murs de sa cuisine», conseille-t-elle.

Mais une fois de plus, la designer rappelle qu’il n’y a pas de style prédéfini; il en va des goûts de chacun. «Pour ma part, j’encourage l’utilisation des matériaux naturels, qui sont le mariage parfait de la beauté et de la durabilité, confie-t-elle. Et ça contraste très bien avec le côté contemporain et industriel qui est en demande.»

Cuisine écolo

À l’heure où la question de la protection de l’environnement est une priorité, il n’est pas toujours évident d’allier esthé­tique et recyclage.

«Si c’est désagréable et peu pratique de faire du recyclage, on ne le fera pas. Alors, de plus en plus, dans les cuisines, il y a un endroit dédié au recy­clage, souli­gne Marie-Lise Baron. Les fabricants et les fournis­seurs ont conçu des bacs de recyclage à même les comptoirs, dissimulés par des tiroirs.»

Tout est pensé pour encourager la protection de l’envi­ronne­ment : un bac pour le plas­tique, un pour le papier, un autre pour les déchets traditionnels et encore un pour le compost.

«Les robinetteries aussi évoluent; elles ont des débits moins importants pour écono­miser l’eau», dit-elle. Côté lumière, l’utilisa­tion de LED est une façon d’économiser de l’énergie.

«De plus, il existe de plus en plus de maté­riaux non nuisibles pour la santé. J’encourage l’utilisation de peintures exemptes d’émana­tions toxiques», conclut-elle. Voilà une parfaite façon de consommer écolo pour cuisiner bio!

Articles similaires