Santé

Santé : Cinq choses à savoir sur les cataractes

Santé : Cinq choses à savoir sur les cataractes
Photo: MétroUne chirurgie de la cataracte peut corriger d’autres problèmes de vision, dont la myopie.

Conseils. Selon une récente étude ontarienne, le nombre de chirurgies de la cataracte pourrait augmenter de plus de 128 % d’ici une quinzaine d’années, notamment en raison du vieillissement de la population. Pour en apprendre un peu plus sur cette maladie de l’œil, Métro s’est entretenu avec un spécialiste.

1. Pas contagieux

Dans notre œil, juste derrière la pupille, on trouve une loupe qui fait converger les rayons de la lumière de manière à former une image sur la rétine, tout en permettant le passage de la vision de près à la vision de loin : il s’agit du cristallin. Celui-ci peut s’opacifier et ainsi bloquer le passage de la lumière. On parle alors de cataracte. «Le plus souvent, les cataractes sont bilatérales, mais elles ne sont pas forcément symétriques. Cela signifie que les deux yeux sont touchés, mais à des degrés différents. Et ce n’est pas une maladie contagieuse», explique le Dr Mohammad Hamid.

2. Sans distinction d’âge

Même si les cataractes touchent principalement les personnes âgées, elles peuvent aussi affecter les enfants. «Il y en a même qui présentent une opacification du cristallin dès la naissance. C’est ce qu’on appelle une cataracte congénitale», révèle l’ophtalmologiste. Les cataractes congénitales peuvent être la conséquence d’une infection contractée durant la grossesse, comme la rubéole. Elles peuvent aussi prédisposer à l’amblyopie, c’est-à-dire une faiblesse ou une perte de vision dans un œil. Elles doivent donc être diagnostiquées et traitées rapidement.

3. Première cause de cécité

L’opacification du cristallin empêche la lumière d’atteindre la rétine. Les gens qui en souffrent perdent donc peu à peu la vue. Si la cataracte n’est pas traitée, ils finissent par devenir complètement aveugles. «Dans les faits, il s’agit de la première cause de cécité réversible au monde. On dit réversible, parce qu’en retirant le cristallin, les gens peuvent recouvrer la vue. Cela dit, si on attend trop longtemps, la cataracte durcit, ce qui complique la chirurgie. Dans ce cas, il peut y avoir des dommages permanents», indique le Dr Mohammad
Hamid.

4. Adieu lunettes

Lors d’une chirurgie de la cataracte, on retire le cristallin opacifié et on le remplace par une lentille artificielle. «Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut adapter la puissance de cet implant de façon à ce qu’il corrige d’autres problèmes de vision, comme la myopie», affirme l’ophtalmologiste. Certains  patients qui ne sont pas admissibles à une chirurgie de correction de la vue au laser peuvent même choisir de faire retirer leur cristallin, même s’ils n’ont pas de cataracte, afin de le remplacer par un tel implant.

5. Quinze minutes

Il y a 30 ans, les chirurgiens devaient pratiquer une importante incision dans l’œil afin de retirer le cristallin opacifié. Le patient devait alors séjourner à l’hôpital et la convalescence était longue. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies, l’incision nécessaire est de la taille d’une pointe de crayon et l’opération ne prend qu’une quinzaine de minutes. «Certains patients peuvent conduire dès le lendemain!», s’exclame le Dr Mohammad Hamid. Après deux semaines, on peut généralement reprendre toutes nos activités, incluant le sport, à la condition que celui-ci soit sans contact. Avant de pratiquer une discipline plus physique, il faut en effet attendre quelques semaines de plus.