Santé
12:43 13 janvier 2020 | mise à jour le: 14 janvier 2020 à 15:09

Semaine pour un Québec sans tabac 2020: flash sur les maladies du cœur

Semaine pour un Québec sans tabac 2020: flash sur les maladies du cœur
Photo: 123rfDu 19 au 25 janvier se tiendra la 43e édition de la Semaine pour un Québec sans tabac.

L’édition 2020 de la Semaine pour un Québec sans tabac (SQST) se déroulera du 19 au 25 janvier et cette année, la campagne mettra en lumière les effets négatifs du tabac sur la santé du cœur.

Le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) ne lésine pas sur le message de sa campagne cette année pour convaincre les gens d’arrêter de fumer. En effet, le slogan est sans équivoque : «De tout cœur, arrêtez.»

Sensibilisation

Le lien entre le tabagisme et les maladies pulmonaires est reconnu depuis nombre d’années, mais celui entre le tabagisme et les maladies cardiaques et coronariennes est plutôt méconnu.

Pour faire entendre son message, le CQTS a demandé au comédien et marathonien Patrice Godin d’être le porte-parole de la campagne. Alors qu’il a été fumeur pendant de longues années, M. Godin a écrasé il y a onze ans, et ce, pour les mêmes raisons qu’il a accepté d’être porte-parole de la Semaine pour un Québec sans tabac :

«À l’époque, j’ai fait des crises d’anxiété et des crises de panique. À cet instant, j’avais l’impression de faire une crise cardiaque. Je me suis donc posé des questions à propos des maladies cardiovasculaires et cela a été le début de ma réflexion sur le fait d’arrêter de fumer.»

Le cœur se rétablit

Les émissions toxiques contenues dans la fumée du tabac contribuent au durcissement des artères et à la contraction des vaisseaux sanguins du cœur, mais dès l’abandon du tabac, le risque qu’une personne développe une maladie coronarienne diminue.

Dans l’année qui suit, le risque est diminué de moitié, et après quinze ans, le risque qu’un ancien fumeur développe une maladie du cœur est semblable à celui qui n’a jamais fumé.

«Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Il n’y a pas d’âge!» – Patrice Godin, comédien et porte-parole de la Semaine pour un Québec sans tabac.

Dépendance

«Je sais que c’est difficile d’arrêter de fumer, c’est probablement une des dépendances les plus compliquées à contrôler. Moi, j’ai arrêté pour de bon après plusieurs tentatives. J’ai rechuté à maintes reprises et c’est grâce à la course à pied que j’y suis parvenu. C’est pourquoi j’encourage les gens à changer leurs habitudes, car fumer ça fait partie du quotidien et briser l’habitude est difficile : après avoir mangé un bon repas, on a envie de fumer, avec un café, on a envie de fumer…»

Obtenir de l’aide

Tous les Québécois peuvent obtenir de l’aide gratuitement dans leur démarche d’abandon du tabac grâce aux services J’ARRÊTE. Des spécialistes sont à l’écoute et disponibles sur Internet (jarrete.qc.ca), par téléphone (1 866 527-7383), en personne dans les centres d’abandon du tabagisme du Québec et par texto (smat.ca).

Articles similaires