Santé
05:00 10 février 2020

Cinq trucs contre l’énurésie nocturne

Cinq trucs contre l’énurésie nocturne
Photo: MétroLes causes de l’énurésie nocturne sont multiples : psychologiques, liées au sommeil, urologiques.

L’énurésie nocturne touche de nombreux enfants. À 5 ans, 15% d’entre eux font encore régulièrement pipi au lit, alors que, dans le groupe des 12 à 14 ans, la proportion oscille entre 2 et 3%. Voici quelques conseils pour faire face à cette situation.

CV
Nom: Anne-Claude Bernard-Bonnin
Poste occupé: Pédiatre au CHU Sainte-Justine
Devenir propre: petits et grands tracas, en librairie

1. Faire preuve de patience

L’énurésie nocturne n’est pas volontaire, bien au contraire. Parmi les causes possibles, on trouve entre autres raisons l’hérédité, l’immaturité physiologique et les troubles hormonaux. «Peu importe ce qui explique la situation, l’énurésie finit généralement par disparaître toute seule», dit Anne-Claude Bernard-Bonnin, en précisant qu’environ 15% des cas se résorbent à l’intérieur d’une année, sans aucune intervention.

2. Répartir judicieusement les boissons

Certains enfants ne boivent pas suffisamment au cours de la journée. Résultat: ils se rattrapent en rentrant de l’école, pendant le souper et avant d’aller dormir. «Or, pour réduire les risques que l’enfant urine dans son lit, il faut limiter son ingestion de liquides en fin de journée et, idéalement, éviter de le faire boire une heure avant le coucher», indique Mme Bernard-Bonnin. Pour l’inciter à boire davantage pendant le jour, on peut lui offrir une jolie bouteille réutilisable.

3. Responsabiliser l’enfant

Lorsqu’ils trouvent un lit trempé d’urine matin après matin, bien des parents se sentent découragés, déçus et en colère. «Même si ces sentiments sont tout à fait légitimes, il ne faut rien laisser paraître. On doit demeurer neutre et, surtout, éviter de gronder ou d’humilier l’enfant. Cela ne ferait qu’empirer le problème», insiste la pédiatre. Selon elle, la meilleure façon de contenir nos émotions consiste à responsabiliser l’enfant en le faisant participer au changement et au lavage des draps.

L’énurésie nocturne est une incontinence urinaire qui survient au cours de la nuit chez l’enfant de plus de cinq ans ou chez l’adulte.

4. Adopter une bonne routine avant le dodo

Avant d’aller au lit, l’enfant doit prendre l’habitude de faire pipi. Les parents, quant à eux, doivent s’assurer qu’il prend le temps de vider complètement sa vessie. «Au moment où ils vont se coucher à leur tour, ils peuvent réveiller légèrement l’enfant et le conduire à la toilette. Ce n’est pas un truc infaillible, car certains enfants auront déjà mouillé leur lit, mais ça vaut la peine de l’essayer», estime la pédiatre.

5. Consulter au besoin

Même si l’énurésie nocturne finit généralement par disparaître toute seule, un petit coup de pouce est parfois nécessaire. «Il existe deux types de traitements: une alarme, c’est-à-dire un petit dispositif qu’on place dans la culotte de l’enfant, ou des médicaments», détaille Anne-Claude Bernard-Bonnin. L’alarme peut donner de bons résultats à long terme. Si l’enfant veut simplement éviter de mouiller son lit pendant une période prédéterminée – au cours de son séjour dans un camp de vacances, par exemple –, c’est la voie médicamenteuse qu’il faut privilégier.