Tendances
15:25 20 mars 2013 | mise à jour le: 20 mars 2013 à 15:25 temps de lecture: 2 minutes

Démystifier le métier de styliste

Démystifier le métier de styliste
Photo: Métro

Ça doit être plaisant de «magasiner» toute la journée!  Combien de fois je l’ai entendue cette remarque? Pourtant, vous pouvez me croire, c’est la dernière raison pour laquelle je fais ce métier avec autant de détermination et de passion depuis plusieurs années! Il est vrai, cependant, que je passe beaucoup de temps en boutique à toucher, à comparer, à mesurer et à dénicher LA pièce qui fera le bonheur de mes clientes, mais…

Sachez qu’être styliste va au-delà du vêtement et de la parure, des accessoires et des chaussures, surtout dans une industrie qui nous dit que si tu n’es pas jeune, belle et mince, tu passes ton tour! Que fait-on de ces normes si l’on est obèse, si l’on a plus de 40 ans et si on a de la couperose?

Être styliste personnel, c’est entrer dans l’univers des femmes, dans leur intimité. C’est les aider à oser, à se comprendre et à exprimer leurs besoins. C’est leur donner les moyens de faire ressortir leur féminité, leur «mojo» (charme, magnétisme, «sexappeal»), leur nature. C’est les déculpabiliser de se sentir encore comme si elles avaient 25 ans, même si elles en ont 50, et de transposer cet état d’âme dans leur garde-robe.

Être styliste personnalisée, c’est interpréter ce qui est actuel et tendance et l’appliquer à toutes les femmes, de la star à la femme d’à côté, et ce, dans tous les événements de leur vie. C’est aider les femmes à s’améliorer, à s’aimer tel quel et à poser un regard positif et réaliste sur elles-mêmes.

Alors, si vous me voyez en boutique, je ne «magasine» pas, je suis en mission!

Et vous, avez-vous trouvé votre style? Je suis curieuse…  écrivez-moi info@leseffrontes.com

Chic et effrontés
Patricia Lee
Styliste pour femmes

Articles similaires

07:02 12 janvier 2011 | mise à jour le: 11 mai 2012 à 16:23 temps de lecture: 3 minutes
Devenir styliste