Tendances
17:45 13 novembre 2014 | mise à jour le: 13 novembre 2014 à 17:46

Le Noël en famille de Bianca Gervais et Sébastien Diaz

Le Noël en famille de Bianca Gervais et Sébastien Diaz
Photo: Télé-Québec

Bianca Gervais et Sébastien Diaz fêtent leur tout premier Noël avec leur poupon. Discussion autour de leurs traditions, souhaits et souvenirs des fêtes.

Nouveaux parents d’une petite fille, Bianca Gervais et Sébastien Diaz ont encore tout un monde de traditions de Noël à bâtir avec elle. Leur rêve le plus fou: lui faire découvrir le «vrai» village du père Noël dans la campagne finlandaise. Un endroit qui «recrée la magie de Noël» et qui n’a pas grand-chose à voir avec Val-David, estiment-ils…

«Comme je suis le plus grand fan de Noël que je connaisse, je veux créer de la magie et du rêve pour notre fille et lui transmettre mon amour pour cette belle période de l’année», continue l’animateur.

Entre deux tournages pour leur second bébé, l’émission Format familial, en ondes jusqu’à la mi-décembre, le couple a partagé quelques souvenirs festifs. À chaque chanson de Noël sa question!

C’est dans le temps du jour de l’An

Comment se passe le temps des fêtes dans votre famille?
Bianca: Le Noël typique. Mon oncle déguisé en père Noël, un repas trois services cuisiné par papa et par maman, des chansons à répondre à la guitare et au piano, de nombreux cadeaux… pour finalement s’endormir, comblés, sur le sofa dans notre pyjama
en flanelette.

Sébastien: Chez les Diaz, on aime les traditions : la dinde, les cadeaux après minuit et, même si on n’est pas pratiquants, la messe de minuit est un must! Et j’aime bien m’asseoir au piano pour égayer la soirée de cantiques de Noël.

Le temps d’une dinde

De quoi est fait le repas de Noël dans votre famille?
Bianca: Un filet mignon préparé par papa et les fameuses patates de Noël – recette de patates pilées assez complexe que mon père ne cuisine qu’à cette occasion.

Sébastien : La traditionnelle dinde (avez-vous déjà essayé celle de chez Schwartz?), mais surtout des beignes préparés chaque année selon la recette de ma grand-mère.

Noël blanc

Votre plus beau souvenir de Noël?
Bianca: Une année, Sébastien s’est installé au piano pour jouer Minuit Chrétien et un de mes oncles, à la santé fragile à ce moment, s’est approché et a entonné la chanson à pleins poumons. C’est là que nous avons appris qu’il avait été enfant de chœur! C’était un grand moment d’union familiale, et tout ça grâce à un piano et à un cantique.

Sébastien: Des partys gigantesques à la campagne où les histoires mexicaines de mon père et la tequila d’Acapulco se mêlaient à la grosse 50 et aux rigodons de mes oncles de Rawdon. Et le lendemain du party, tout le monde sautait sur la patinoire aménagée par mon oncle Gilles pour une partie de hockey familiale. Le bon vieux temps!

Petit papa Noël

Quel est le plus beau cadeau de Noël que vous ayez reçu?
Bianca: Lorsque maman m’a offert sa bague en or. Bague qui ne quitte jamais mon doigt maintenant. Sauf pour incarner un rôle…

Sébastien: Noël dernier, mon frère et sa femme nous ont annoncé qu’ils attendaient un petit garçon et nous ont proposé d’être parrain et marraine. Oscar aura quatre mois quelques jours avant le réveillon. Deux nouveaux enfants s’ajouteront donc aux partys des Fêtes cette année.

J’ai vu maman embrasser le père Noël

Jusqu’à quel âge avez-vous cru au père Noël?
Bianca
: Sept ans… Je trouvais que le père Noël parlait étrangement comme mon oncle Christian. Sans oublier son ventre carré en forme d’oreiller!

Sébastien: J’ai cessé d’y croire assez jeune lorsque j’ai surpris mes parents en train de placer les cadeaux sous le sapin. Et il faut dire qu’un papa mexicain fait rarement un père Noël très crédible…

***
Noël sous les tropiques

S’envoler dans le sud durant les Fêtes, une première pour le couple Gervais-Diaz cette année. «Même si je suis du genre à aimer mes sapins, la neige et les joues rouges durant les Fêtes, nous allons tenter l’expérience avec la belle-famille», explique Sébastien.

«Mes parents caressaient ce rêve depuis une décennie, ajoute Bianca. Nous aurons donc les pieds dans le sable pour le décompte!»

Pour ou contre l’avalanche de cadeaux?
Bianca: Je sais, je sais, j’encourage la surconsommation. Et je me dis chaque année que ça suffit… pour finalement replonger dans mes vieilles habitudes et dépenser une fortune en cadeaux. Comme c’est le premier Noël de Liv, cette année, je prédis que je serai incapable de me contrôler!

Sébastien: Mon frère et moi avons toujours été gâtés à Noël. Encore aujourd’hui, nous sommes les derniers à continuer à déballer, une heure après que les autres aient terminé!

Format familial
Sur les ondes de Télé-Québec les mardis, 19h30, jusqu’au 9 décembre.

Articles similaires

11:03 22 décembre 2013 | mise à jour le: 21 novembre 2014 à 11:04
Le cadeau de Rose