Vacances
03:30 13 décembre 2019

Manger près des pentes

Manger près des pentes

Passer sa journée à dévaler des pistes enneigées, ça ouvre forcément l’appétit. Métro vous suggère quatre restaurants où l’on sert autre chose que la traditionnelle fondue.

La Rabastalière

La table d’hôte de cet établissement au décor feutré, ouvert depuis près de 40 ans, est parfaite pour satisfaire les plus grosses faims. La formule idéale cet hiver, selon Métro: un potage du jour, suivi d’un osso buco de veau aux agrumes et tomates servis avec des pommes de terre ratte et un beurre au basilic, et enfin des profiteroles pour dessert.

125, chemin de la Rabastalière Ouest, à Saint-Bruno-de Montarville

Le Clos des Délices

S’il est une cuisine qui réchauffe, c’est bien celle qui nous vient d’Alsace! Cuisses de grenouille au riesling et ses spätzles (pâtes maison), ou encore la «vraie» choucroute d’Alsace et le célèbre kouglof (brioche imbibée de rhum et garnie de raisins et d’amandes) sont au menu de ce restaurant ouvert en 2006 par une famille alsacienne.

515, rue Principale, à Saint-Donat

Auberge le Cheval Bleu

Petite «raclette champêtre», déclinaison à l’infinie de moules à la casserole, boudins et carbonnades flamandes sont autant de petits plats à savourer dans cette auberge tenue par des Belges. Si les inspirations viennent bel et bien de la Belgique, les produits utilisés en cuisine sont ceux de Lanaudière. Une escale recommandée après une journée au grand air.

414, route 343, à Saint-Alphonse-Rodriguez

L’Imposteur

Cette adresse exclusivement végétarienne réjouira ceux qui ont renoncé à la viande et au poisson, mais pas aux bonnes assiettes. À L’Imposteur, on trouve une soupe à l’oignon «100 % locale» à la bière, une polenta crémeuse à l’ail rôti et une savoureuse moussaka. Pour finir, les churros au caramel fleur de sel mettent l’eau à la bouche.

2380, rue Cartier, à Sainte-Julienne