Visitez Montréal
14:14 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 14:14 temps de lecture: 2 minutes

Redécouvrir le patrimoine laSallois

Redécouvrir le patrimoine laSallois
Photo: Josie DesmaraisLa maison Alepin, l’une des trois dernières maisons patrimoniales ayant gardé sa vocation résidentielle à LaSalle, fait présentement l’objet d’importants travaux de restauration.

À travers les années, plusieurs maisons patrimoniales ont été rasées ou reconverties à LaSalle, comme la maison Brunning qui sera transformée en maison de la culture. Toutefois, quelques-unes abritent toujours des résidents. Nous vous présentons deux d’entre elles.

This slideshow requires JavaScript.

Lorimier-Bélanger

La maison de Lorimier-Bélanger est le plus ancien bâtiment résidentiel laSallois. Elle a été construite entre 1776 et 1781 aux abords du Chemin du Roy (l’actuel boulevard LaSalle).

Elle a subi de nombreuses transformations avant 1999, l’année de sa restauration. Des recouvrements d’aluminium installés en 1975 cachent des moellons granitiques (pierres de petites dimensions) et des pierres calcaires, matériaux caractéristiques des édifices du régime français.

L’immeuble a été vendu le 31 janvier 1795 par Normand McLeod à Claude-Nicolas-Guillaume de Lorimier. Jean-Baptiste Parent l’acquiert en 1803 avant de la vendre à François Bélanger, 30 ans plus tard. Elle demeurera propriété de la famille Bélanger jusqu’à sa vente à l’agent immobilier Serge Bombardier en octobre 1998.

Maison Penniston

Dans un tout autre secteur de l’arrondissement, à quelques pas de Verdun, on retrouve la maison de 16 pièces, excluant les salles d’eau, érigée par les frères Penniston en 1893.

Avec la maison Alepin, cette résidence demeure le seul représentant du style architectural Queen Anne dans le Village des Rapides.

Bien que le cachet historique ait été altéré par des ajouts comme des contre-fenêtres en aluminium, mais surtout la subdivision intérieure en quatre logements en 1950, d’autres éléments ont été bien conservés. Une galerie principale en bois qui s’étend sur l’entière largeur de la façade avant et une toiture en ardoises noires sont à noter.

Avec la collaboration de Denis Gravel

Articles similaires