Automobile

Mercedes-Benz Classe C Cabriolet 2017: Du vent dans les cheveux

Mercedes-Benz Classe C Cabriolet 2017: Du vent dans les cheveux
Photo: Collaboration spécialeLa Classe C représente un choix pratique et élégant.

logo_guide-autoLe cabriolet est de retour dans la Mercedes-Benz Classe C pour 2017 et se joint à la berline, à la familiale et au coupé.

La Classe C se décline dans toutes les «saveurs» et, dans le cas du cabriolet, séduit par son chic, son élégance et la possibilité de conduire le visage au soleil et les cheveux au vent en 20 secondes, le temps requis pour abaisser la capote souple.

Pourquoi ne pas avoir opté pour un toit rigide rétractable? D’une part, pour permettre un prix plus attrayant et une complexité moindre, mais surtout pour réserver cette exclusivité aux modèles phares du constructeur allemand. Le toit peut être activé jusqu’à une vitesse de 50 km/h. Le choix de couleurs permet aussi de bien le mettre en évidence ou de l’agencer à la carrosserie pour plus de sobriété.

Trois versions, trois «saveurs»
De ce côté-ci de l’Atlantique, on a droit à trois versions, presque quatre. La C 300 4MATIC constitue l’entrée de gamme, et on trouve sous son capot un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui développe 241 chevaux pour un excellent couple de 273 lb-pi.

Le rouage intégral est de série alors que la puissance est répartie par une boîte automatique à neuf rapports qui se comporte à merveille, soutirant tous les chevaux disponibles tout en abaissant les chiffres de consommation. Vous déciderez de votre conduite grâce aux modes Eco, Confort, Sport, Sport+ et Personnalisé.

Notre modèle préféré lors de notre essai de quelques centaines de kilomètres a sans équivoque été la livrée AMG C 43 4MATIC. Ce n’est pas une véritable AMG, car elle ne sort pas de l’atelier d’Affalterbach et son moteur n’est pas conçu à la main sous le dogme un homme, un moteur.

Toutefois, elle est plus qu’une Classe C garnie d’un ensemble AMG, puisqu’elle hérite d’un moteur bien à elle, un V6 biturbo de 3,0 litres qui commande 362 chevaux et un couple de 384 lb-pi dès les 2 000 tr/min. Avec ses composantes plus performantes et son style plus dynamique et relevé, cette voiture nous a emballés.

La véritable AMG, c’est la C 63, qui s’avère une vraie bête grâce à son moteur V8 biturbo de 4,0 litres générant pas moins de 469 chevaux. Ce chiffre passe à 503 chevaux dans le cas de la variante C 63 S,celle que vous vous payez si vous ne voulez pas l’AMG de monsieur Tout-le-Monde.

Pas de rouage intégral : on priorise la performance de pointe en transmettant toute cette puissance aux roues arrière uniquement. La sonorité du moteur suffit à justifier l’amour de cette voiture sport aux gants blancs.

À l’intérieur, l’habitacle est similaire à ce qu’on connaît de la nouvelle Classe C. Le tableau de bord demeure efficace et bien disposé, alors qu’on a conservé l’écran de 8,4 pouces posé tel un iPad. L’attention aux détails, la qualité des matériaux et l’assemblage sont sans faille, à la hauteur de ce qu’on trouve dans les Classes E et S.

Fiche d’appréciation

  • Consommation : 4.0/5 Tous les moteurs sont plus économiques qu’auparavant
  • Conduite : 4.5/5 Différentes saveurs pour différents goûts
  • Performances : 4.5/5 Dans le cas des versions AMG, parmi nos favorites en termes de sportivité
  • Multimédia : 4.0/5 Simple et efficace, mais certains n’aiment pas l’apparence iPad de l’écran
  • Confort : 4.0/5 De la grande Classe!
  • Note générale : 4.5/5 – L’un des cabriolets les plus intéressants sur le marché!

Fiche d’appréciation

    Consommation : 4.0/5 Tous les moteurs sont plus économiques qu’auparavant
    Conduite : 4.5/5 Différentes saveurs pour différents goûts
    Performances : 4.5/5 Dans le cas des versions AMG, parmi nos favorites en termes de sportivité
    Multimédia : 4.0/5 Simple et efficace, mais certains n’aiment pas l’apparence iPad de l’écran
    Confort : 4.0/5 De la grande Classe!

  • Note générale : 4.5/5 – L’un des cabriolets les plus intéressants sur le marché!