Benoit Charette
05:00 17 février 2020 | mise à jour le: 17 février 2020 à 08:46 temps de lecture: 4 minutes

GMC Sierra 1500 Diesel: la bonne approche

GMC Sierra 1500 Diesel: la bonne approche

La lutte est rude entre les constructeurs américains quand vient le moment de concevoir des camionnettes.

Facile à comprendre, car ces véhicules représentent le pain et le beurre de ces fabricants. Lorsque Ram est arrivé, il y a quelques années, avec un moteur Diesel dans un modèle 1500, il n’en fallait pas plus pour attiser la flamme des concurrents et voici que GM arrive avec sa propre version de moteur Diesel dans le GMC Sierra.

Une puissance souple et silencieuse

Ils sont nombreux les propriétaires de camionnettes qui veulent plus de capacité de remorquage, mais sans avoir à recourir aux modèles HD qui sont souvent trop imposants pour leurs besoins. Ce nouveau moteur Duramax de 3,0 litres est un six cylindres en ligne. Sa puissance est de 277 chevaux et son couple, très important pour ceux qui font du remorquage, est de 460 lb-pi.

Comme GM est le dernier en liste à présenter un moteur Diesel dans un camion léger, il se devait de battre la concurrence sur le fil.

Ford offre 440 lb-pi dans son F-150 et RAM 420, mais Ram est revenu à 480 lb-pi avec le nouveau Diesel, c’est donc une guerre qui n’a pas de fin.

Ce moteur GM est associé à une boîte automatique à 10 rapports qui offre une conduite très coulée avec une mécanique surprenante de silence. Il est d’autant plus impressionnant de voir que les moteurs Diesel modernes se mettent en marche avec un démarreur à distance et tournent instantanément par grand froid comme un moteur à essence. Le claquement autrefois très dérangeant est à peine perceptible. La puissance arrive tôt et ce camion est très agréable à conduire.

Quelques extras à ne pas oublier

Entre les moteurs V8 et le diesel, il est clair que ce dernier est le plus intéressant, mais vous devez débourser un peu plus de 3000$ pour avoir droit à cette mécanique.

De plus, il ne faut pas oublier l’urée qu’il faut ajouter régulièrement qui coûte environ 20$ du 4 litres de remplissage. En retour, vous obtenez, selon les chiffres de Transports Canada une consommation de 10,5 litres aux 100 km en ville et 9,1 sur la route. Vous avez droit à un réservoir de 83 litres si vous optez pour une version 2RM ou 90 litres pour les modèles 4RM. Notre moyenne pour notre essai de la semaine en février était plus près de 12 litres aux 100 km sans transporter de lourdes charges.

Au-delà des chiffres

Plus que des chiffres qui définissent généralement les camions sur le marché, ce Sierra offre une sensation de conduite agréable, une expérience confortable et un réel plaisir à utiliser au quotidien.

Il n’est peut-être pas aussi fort ici et aussi gros là, mais c’est l’expérience totale qui le rend aussi agréable. Si autrefois, on devait presque s’excuser d’avoir un camion avec un moteur Diesel, aujourd’hui vous n’avez plus d’excuses. Son prix n’est pas des plus abordables. Il faut compter environ 60 000$ pour le modèle Elevation que nous avons mis à l’essai et les coûts d’entretien plus élevés, tout comme le prix du carburant diesel, demandent que vous fassiez pas mal de kilométrage par année pour justifier les coûtes supplémentaires.

Forces du GMC Sierra 1500 Diesel

  • Moteur silencieux
  • Conduite agréable
  • Application qui permet de gérer quantité de tâches reliées au remorquage

Faiblesses du GMC Sierra 1500 Diesel

  • Coûts d’entretien plus élevés
  • Pas de modèle de base Diesel
  • Beaucoup d’urée pour respecter les normes environnementales

15 000 suppressions de postes chez Mercedes-Benz

Les temps sont difficiles pour les constructeurs automobiles. Daimler qui avait annoncé l’automne dernier des mises à pied pouvant atteindre les 10 000 postes à travers le monde a revu ses chiffres à la hausse à 15 000 postes d’ici la fin de 2022, a rapporté le journal Handelsblatt, citant des sources de l’entreprise.

Daimler réduira également sa gamme de produits, a indiqué le journal. Les versions cabriolet et coupé de la berline haut de gamme de Mercedes, la classe S, seront supprimées et l’avenir de la classe B est incertain, selon Handelsblatt. Mercedes a déjà annoncé qu’elle mettrait fin à la production du pick-up de classe X à la fin mai.

Articles similaires