Carrières
01:25 6 janvier 2010 | mise à jour le: 6 janvier 2010 à 01:25

Calorifugeur, spécialiste du chaud et du froid

Bien qu’il soit peu connu, le calorifugeur joue un rôle essentiel dans la construction. C’est lui qui fabrique, assemble et applique des matériaux isolants à des installations de plomberie, de chauffage, de climatisation et de réfrigération.

 «Ce qu’il faut retenir de ce métier, c’est surtout sa contribution à la protection de l’environnement, explique Linda Wilson, directrice générale de l’Asso­ciation d’isolation du Qué­bec. Aucun autre dans l’industrie n’apporte autant en matière d’efficacité énergétique et de réduction de gaz à effet de serre.»

Recrutement difficile
Malgré son taux de placement plus qu’intéressant – 94,4 % en 2008 pour les finissants du DEP en calorifugeage – et un taux de chômage minime, le métier a encore de la difficulté à attirer les jeunes. Pourtant, presque tous les grands projets de construction industrielle, institutionnelle et commerciale requièrent les services d’un calorifugeur. «Les analystes prévoyaient même une pénurie de main-d’Å“uvre avant la crise», souligne Robert Auger, professeur à l’École des métiers de la construction de Montréal, le seul établissement qui offre cette formation au Québec.

«Comme nous travaillons dans le commercial, l’institutionnel et l’industriel, et dans les endroits moins visibles comme les sous-sols, etc., le public ne nous voit pas, il nous connaît donc moins», ajoute l’ancien calorifugeur.

Linda Wilson fait le même constat : «C’est vrai que ce métier n’est pas aussi connu que celui de plombier et ou d’électricien. Mais il faut savoir qu’il figure dans tous les devis qui requièrent du calorifugeage. Il est obligatoire de faire appelà un calorifugeur pour tous les travaux en isolation mécanique.»

La nature du travail explique peut-être la difficulté du recrutement. De plus les calorifugeurs
doivent aller de chantier en chantier pour exercer leur profession. «Comme ce sont les mêmes normes partout au Canada, ils peuvent travailler partout au pays. Présentement, l’industrie pétrolière est un gros employeur, on retrouve plusieurs calorifugeurs dans la région d’Athabasca», conclut Robert Auger, qui a lui-même travaillé à deux reprises sur des chantiers dans les Antilles.

Articles similaires