Carrières
05:08 29 novembre 2011 | mise à jour le: 29 novembre 2011 à 05:08 temps de lecture: 3 minutes

Gestion des ressources humaines: un art plus qu'une science exacte

Ce qui frappe lorsqu’on étudie la liste des cours dispensés au baccalauréat en Gestion des ressources humaines, c’est la diversité des domaines abordés. Proposée par l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM, cette formation a la particularité, selon son responsable, Daniel Beaupré, d’être la seule à ne pas reléguer les ressources humaines (RH) au statut d’option. «Nous proposons une vingtaine de cours en gestion des RH, contre huit en général dans les autres formations», explique-t-il.

Les matières étudiées vont de la «dotation» (processus de recrutement, entrevue, vérification du référencement, etc.) à la formation des employés, de la rémunération à l’évaluation des performances, de la relation de travail (convention collective, négociations syndicales, etc.) à la santé des employés (ergonomie, règles de sécurité, etc.). «Il faut également avoir une compréhension globale de l’entreprise, ce qui amène à aborder des notions de finances ou de marketing, par exemple», précise Daniel Beaupré. À cela s’ajoutent 6 crédits sur 90 consacrés à un stage de 6 ou 7 semaines. Même s’il n’est pas obligatoire, la majorité des étudiants choisissent de faire ce stage.

Deux types d’activités sont proposés : des conférences données par des intervenants extérieurs d’une part, et la résolution de cas concrets, proches de la réalité, d’autre part. Cela permet à la soixantaine d’étudiants sélectionnés chaque année (pour environ 225 demandes) de développer les qualités nécessaires à tout bon gestionnaire. «Avoir du jugement est indispensable, car la gestion des RH est plus un art qu’une science exacte, explique Daniel Beaupré. Il faut de l’humilité, de l’écoute et bien sûr une bonne capacité de négociation. Résoudre des conflits exige d’être créatif; or, c’est une étape nécessaire pour éviter de passer par l’arbitrage de l’État.»

Un cours en particulier vise à préparer le concours Excalibur, un tournoi canadien en ressources humaines auquel ont participé 27 universités en 2010-2011. Ce cours est réservé à 18 étudiants, répartis en groupes, qui étudient des cas concrets. Pour sélectionner ensuite l’équipe qui défendra les couleurs de l’école, un concours interne est organisé.

L’année dernière, l’équipe de l’ESG-UQAM a ravi la première place, et HEC Montréal, la seconde. «Ça fait sept ans que je prépare des étudiants à ce concours : nous sommes allés six fois en finale et montés sur le podium quatre fois», dit fièrement Daniel Beaupré.

Les formations
Parmi les multiples formations qui existent en ressources humaines, cinq permettent d’être automatiquement reconnu comme professionnel agréé par l’OCRHA :

  • Baccalauréat en relations industrielles  (Université Laval)
  • Baccalauréat en relations industrielles (Université de Montréal)
  • Baccalauréat en commerce/arts avec majeure en relations industrielles (Université McGill)
  • Baccalauréat en gestion des ressources humaines  (UQAM)
  • Baccalauréat en relations industrielles et en gestion des ressources humaines (Université du Québec en Outaouais)

Articles similaires