Carrières
22:24 28 août 2018 | mise à jour le: 28 août 2018 à 22:24 temps de lecture: 3 minutes

Rester zen pendant une recherche d’emploi

Rester zen pendant une recherche d’emploi
Photo: Métro

Stress de ne pas trouver de travail, découragement devant les refus: la recherche d’emploi porte souvent un coup dur au moral. Voici des conseils pour rester zen.

Compartimenter
«Quand tu n’as pas de travail, ton travail, c’est de trouver un travail.» Voilà le judicieux conseil que le célèbre Dr Phil avait l’habitude de donner à ses invités qui subissaient la pression de trouver un emploi.

L’idée est la suivante: il faut apprendre à compartimenter sa vie, en prévoyant un nombre d’heures minimal pour la recherche d’emploi (trois ou quatre par jour, par exemple), mais aussi des heures pour décrocher et se détendre en famille ou avec des amis.

Noter ses bons coups
«Pour ne pas céder au découragement durant vos démarches de recherche d’emploi, il est recommandé de noter régulièrement ses bons coups», dit Caroline Greffard, conseillère en emploi chez Libre Emploi. Le but? Retourner à cette liste dans les moments plus difficiles. «Ce n’est pas parce qu’on n’obtient pas un emploi que tout s’est mal déroulé!» fait remarquer la conseillère. Il faut savoir apprécier chaque étape qu’on franchit: un test technique réussi, une convocation en entrevue qui suggère que le CV et la lettre de présentation étaient bien ficelés, etc.

Faire la part des choses
«S’il importe de prendre la responsabilité de ce qui nous appartient, soit notre préparation et nos démarches, il faut aussi relativiser le reste. Il y a des choses qu’on ne contrôle pas. Tout n’est pas de notre faute», rappelle Caroline Greffard. Plusieurs facteurs externes peuvent en effet justifier un refus: un candidat bénéficiant déjà d’un contact dans l’entreprise, la surabondance de candidatures de qualité, le mauvais timing, etc. «Apprenez à concentrer vos énergies sur vos zones de pouvoir et à lâcher prise sur le reste», résume la conseillère.

«Pour ne pas céder au découragement durant des démarches de recherche d’emploi, il est recommandé de noter régulièrement ses bons coups.» – Caroline Greffard, conseillère en emploi chez Libre Emploi

Comment profiter de sa recherche d’emploi pour profiter de la vie

Le chômage ne porte plus le stigmate d’autrefois. Les adeptes de la gig economy (ou économie à la demande) et du saute-mouton professionnel ont déjà pris l’habitude d’espacer leurs contrats ou leurs emplois pour prendre quelques semaines de «vacances». Pourquoi pas vous?

Le contexte s’y prête particulièrement bien. Lorsqu’on est au chômage, on est libre de son emploi du temps et de ses actions. On peut organiser une escapade en milieu de journée, pour visiter un musée, aller au cinéma ou passer dire bonjour à un ami. Avec un minimum d’organisation, on peut faire un voyage de quelques jours, tout en poursuivant sa recherche d’emploi en ligne. C’est ce que les Américains appellent le fun employment.

Une période de chômage est aussi l’occasion de prendre un peu de recul par rapport à sa vie professionnelle, tout en faisant le deuil de l’emploi précédent. On prend le temps de faire un bilan et de recharger ses batteries. Après tout, on veut être d’attaque pour le prochain défi qui se présentera!

Articles similaires