Carrières
03:30 29 octobre 2019 | mise à jour le: 28 octobre 2019 à 19:55 temps de lecture: 3 minutes

5 métiers où le travail ne fait pas de pause

5 métiers où le travail ne fait pas de pause
Photo: Getty ImagesSi vous ne vous occupez pas de la politique, elle s’occupera de vous, dit-on. Pourquoi ne pas tenter votre chance comme député?

Voici 5 métiers dans des domaines où il faut être au poste tous les jours (ou presque).


métiers1. Chef cuisinier

La vie des chefs vedettes à la télé vous fait saliver? Pourtant, le métier de chef ou de cuisinier est loin d’être facile. Le titre vient souvent avec de longues heures de travail, généralement les soirs et les week-ends. Sans oublier la chaleur torride des cuisines, les risques de blessures et la pression… Tout cela pour un salaire assez bas. En effet, selon les plus récentes données d’Emploi-Québec, le salaire moyen des chefs québécois est de 18,37 $ l’heure, comparativement à 15,15 $ l’heure pour les cuisiniers. Cela dit, le métier comporte d’excellents côtés pour ceux qui aiment le travail d’équipe et faire preuve de créativité. Qui plus est, on note actuellement une abondance de postes vacants.

métiers2. Député

Si vous ne vous occupez pas de la politique, elle s’occupera de vous, dit-on. Alors, si vous désirez faire de la politique votre emploi, pourquoi ne pas tenter votre chance en tant que député? Il s’agit toutefois d’un métier où vous ne compterez pas vos heures. Outre servir les citoyens de votre circonscription, au provincial, vous devrez siéger plus de 1 500 heures par année en commission parlementaire. Sans oublier les heures que vous passerez dans des événements citoyens et diplomatiques se déroulant souvent les soirs et les week-ends. En échange de votre engagement? Un salaire annuel moyen d’environ 96 000$. À Ottawa, l’agenda des députés est tout aussi rempli, pour un salaire de base de 178 900$.

métiers3. Travailleur spécialisé en TI

Vous avez l’ambition de devenir développeur web ou programmeur de logiciels? Ça tombe bien, car voilà des métiers en forte demande en raison de l’informatisation rapide du monde du travail. Toutefois, même si la plupart des entreprises en TI respectent le fameux 9 à 5, certaines tendent à adopter le côté sombre de la culture de la Silicon Valley, où de nombreux employeurs veulent voir leurs employés bosser 16 heures par jour, 7 jours par semaine et faire leurs pauses non loin de leur bureau. Quoi qu’il en soit, cette industrie offre des emplois stimulants ainsi que des salaires annuels intéressants, à partir de 50 000$.

4. Infirmière

C’est bien connu: il y a pénurie d’infirmiers et d’infirmières. Alors, si prodiguer des soins au quotidien est une responsabilité qui vous interpelle, n’hésitez pas à vous inscrire à une formation collégiale ou universitaire en soins infirmiers. Cependant, bien que la profession soit valorisante, elle vient également avec son lot de stress: sentiment d’urgence, pauses parfois inexistantes, heures supplémentaires fréquentes et horaires variables (jour, soir, nuit et week-end). Le salaire moyen? Environ 32,36$ l’heure.

5. Producteur laitier

Fatigué de la ville, vous déménagez à la campagne et devenez producteur laitier . Voici les tâches auxquelles vous devrez vous atteler: élevage des bovins, préparation et fertilisation des sols, semences, récolte et entreposage de la nourriture des troupeaux, soins et traite des vaches, entretien des équipements et des bâtiments agricoles. Des obligations dont l’intensité varie bien sûr selon les saisons et les besoins des bêtes. En revanche, une chose est sûre: vous devrez vous lever tôt (au chant du coq !) et abattre de longues semaines (et fins de semaine) de travail pour un salaire moyen de 19,30$ l’heure.

Articles similaires