Carrières
03:30 10 décembre 2019

Apprendre à tous âges

Apprendre à tous âges
Photo: Collaboration spécialeL’Université du troisième âge a 29 antennes dispersées un peu partout au Québec.

L’adage dit qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre. La preuve en est qu’une centaine d’aînés sont sur les bancs de l’Université du troisième âge, à LaSalle, qui célèbre cette année ses 20 ans de fondation.

Mis sur pied en 1999 par un comité de bénévoles incluant notamment Mariette Lefebvre, Jean-Paul Sénécal et Marie-May Gagnon, l’organisme sans but lucratif est chapeauté depuis ses débuts par l’Université de Sherbrooke, qui fournit les professeurs.

Ce sont toutes des personnes reconnues pour leur expertise, selon Mme Gagnon. Les membres du comité de fondation, qui voyaient des antennes se former un peu partout sur l’île de Montréal, ont voulu avoir la leur à LaSalle. L’ex-animateur Pierre Maisonneuve et le chroniqueur Gilles Proulx ont notamment donné des conférences à LaSalle.

«Les membres sont triés sur le volet», explique Mme Gagnon, qui est toujours membre du conseil d’administration. «Ça actualise nos connaissances et ça rompt l’isolement chez les personnes aînées», soutient-elle. Chaque session se termine par un dîner-causerie où les étudiants sont invités à entendre un conférencier et à discuter avec lui.

Fête

Pour souligner ce 20e anniversaire, les professeurs «coup de cœur» des dernières années ont été invités à donner une série de cours. Des sujets comme l’architecture, l’histoire et l’art ont été abordés. À la fin des classes, des célébrations ont eu lieu au sous-sol de l’église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur. Plus de 110 personnes étaient sur place.

«Ç’a été un dîner extraordinaire, un autre succès», s’exclame Marie-May Gagnon.

Depuis près de deux décennies, le coût des cours est demeuré pratiquement inchangé, passant de 62 à 65$.

Cette hausse a néanmoins soulevé l’ire de certaines personnes, selon Mme Gagnon. Tout de même, le café et les biscuits sont toujours servis pour 1$. Cette petite somme sert à réduire le prix d’entrée des dîners-causeries.

Chaque session, deux séries de cours sont offertes sur des sujets variés, soit les mardis ou les jeudis après-midi durant huit semaines. Il n’y a pas de devoir à rendre ni d’examen à réussir. Toutes les personnes de 50 ans et plus sont invitées. Des bourses sont offertes à des étudiants méritants. Plus de 180 étudiants se sont inscrits aux cours ou aux conférences à la session d’automne qui vient de se terminer. Environ 20 d’entre eux sont là depuis les débuts.


La prochaine séance d’information aura lieu le 9 janvier dans un lieu qui reste à déterminer.