Carrières
16:42 11 janvier 2015

Café et productivité au travail

Café et productivité au travail
Photo: Métro

Selon le gouvernement du Canada, 14 milliards de tasses de café seraient consommées chaque année au pays. On connaît déjà l’effet bénéfique du café à court terme, mais est-il vraiment bon pour notre santé et, surtout, améliore-t-il vraiment la productivité au travail?

Selon Pierre-André Dubé, pharmacien au Centre de toxicologie de l’Institut national de santé publique du Québec, il y a unanimité dans le milieu scientifique sur le fait que la caféine stimule le système nerveux central et agit comme psychostimulant. Elle rend donc plus motivé, favorise la bonne humeur, améliore les performances et augmente la concentration. Par contre, ces effets ne dureraient que… 20 minutes.

Caféine et mémoire
Selon une étude de Michael Yassa, de l’Université Johns Hopkins, publiée dans Nature Neuroscience, la caféine améliore la mémoire. Une recherche franco-allemande publiée dans Neurobiology of Aging conclut également qu’une consommation modérée de café pourrait avoir un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer. Le café protège en outre contre les maladies cardiovasculaires (dont les accidents vasculaires cérébraux), la maladie de Parkinson, différents cancers ainsi que, la sclérose en plaques et pourrait réduire le risque de dépression.

Chiffres à l’appui
Un sondage réalisé en France en 2012 auprès de 1300 travailleurs par l’Institut français d’opinion publique montre que 84% des sondés estiment que la pause café est importante. Le café serait un moyen de créer un esprit d’équipe et de cohésion sociale dans l’entreprise.

Mais il y a un «mais»…
Le café fait monter la pression artérielle, en plus d’être susceptible de causer un stress supplémentaire. Et évidemment, une consommation excessive peut aussi augmenter le risque d’insomnie. Ainsi, plus on est fatigué, plus on boit de café, moins on dort et plus on peut être irritable. L’irritabilité au travail peut affecter la productivité, sans parler de l’ambiance. Il est recommandé de ne pas consommer de café après 16h et de ne pas en boire plus de deux tasses par jour.

Comment réduire sa consommation de café?
Si on désire boire beaucoup moins de café sans subir de contrecoups sur sa productivité et sa concentration, plusieurs solutions existent pour garder un bon état d’éveil et de vigilance tout au long de la journée au travail:

  • Faire de l’exercice le matin et bien déjeuner améliorent l’état d’alerte mentale au cours de la journée.
  • Diminuer le chauffage, empêche de glisser dans un état de confort trop prononcé.
  • Augmenter la luminosité en installant des lampes à D.E.L. ou en travaillant tout près d’une fenêtre.
  • Faire jouer de la musique entraînante! Rien de tel pour améliorer la vitalité!
  • Manger des collations très protéinées (yogourt, fromage cottage, mélange de noix) et contenants du boron, un minéral bon pour la mémoire et l’éveil mental (pommes, beurre d’arachides, raisins et jus d’orange).