Au boulot!
17:34 2 décembre 2014 | mise à jour le: 2 décembre 2014 à 17:34 temps de lecture: 3 minutes

Les avantages de la formation professionnelle

Les avantages de la formation professionnelle
Photo: Métro

La formation professionnelle est un bon investissement, car elle présente de nombreux avantages, pour la société et pour l’individu.

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, vient d’annoncer une série d’investissements qui en surprendront plusieurs en cette période d’austérité.

Alors qu’il prévoit diminuer le nombre de commissions scolaires de 72 à 46 afin de réduire les coûts, le ministre a annoncé la semaine dernière, lors d’une visite à Alma, des investissements de près de 58M$ dans la formation professionnelle.

Huit commissions scolaires bénéficieront de ce nouvel argent. C’est ainsi que, sur l’île de Montréal, le Centre de formation professionnelle (CFP) Dalbé-Viau, de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, recevra les fonds nécessaires à l’agrandissement de ses locaux, ce qui lui permettra d’accommoder plus d’élèves. Des projets d’aménagement et d’agrandissement de divers CFP ont été également annoncés pour les régions de la Capitale-Nationale, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais. De plus, les formations liées à l’exploitation minière (forage, dynamitage, extraction) recevront 3 millions de dollars neufs pour l’achat d’équipement de pointe.

Il y a plusieurs bonnes raisons d’investir dans la formation professionnelle en ce moment. D’abord, le gouvernement continue à mijoter sa nouvelle version du Plan Nord, qui entraînera une demande accrue de main-d’œuvre dans le secteur minier. De même, le secteur manufacturier semble commencer à se relever à la suite de plusieurs années difficiles et aura besoin d’embaucher des jeunes pour remplacer les hommes de métier qui partent à la retraire.

La formation professionnelle présente d’autres avantages qu’on ne mentionne pas assez souvent, surtout pour les jeunes hommes peu enclins à poursuivre de longues études. Elle est, en effet, très courte, soit de deux ans ou moins, et ne coûte presque rien lorsqu’on la compare aux études universitaires. Pourtant, plusieurs de ses programmes conduisent à des emplois bien rémunérés dans le secteur minier, la construction et la fabrication notamment. Les taux de placement de plusieurs de ces formations se comparent favorablement à ceux des programmes d’autres niveaux d’enseignement. Comme il s’agit souvent d’emplois manuels ou de nature technique, ils ne sont pas facilement sous-traités à des travailleurs d’autres pays, comme c’est le cas des métiers qui consistent à échanger des informations. Finalement, la formation professionnelle mène à des carrières très satisfaisantes, surtout pour ceux qui désirent constater rapidement les résultats concrets de leurs efforts.

Le site Tout pour réussir présente depuis plusieurs années un palmarès des formations professionnelles qui offrent les meilleures possibilités au Québec en ce moment. De même, on y trouve des listes des formations en demande dans les diverses régions du Québec ainsi que dans les divers secteurs d’activité.

Une fois sur le marché du travail, les diplômés de ces formations peuvent souvent accéder à des postes de superviseur ou devenir entrepreneurs grâce à leur expérience et à la formation continue.

toutpourreussir.com

Articles similaires