Éducation
05:00 25 novembre 2020 | mise à jour le: 25 novembre 2020 à 07:27 temps de lecture: 4 minutes

Exposé oral: comment gérer le stress et l’anxiété?

Exposé oral: comment gérer le stress et l’anxiété?
Photo: 123rfLe jeune peut avoir l'impression d'être paralysé lorsqu'il doit parler devant un public.

Lorsque vient le temps de parler en public, un enfant peut ressentir du stress et de la nervosité, deux émotions qui mènent souvent à la gêne et à l’anxiété. Heureusement, il existe quelques stratégies simples et efficaces qui aideront l’enfant à déjouer le stress de l’exposé oral.

Les symptômes de l’anxiété

D’un enfant à l’autre, l’anxiété peut être vécue différemment. Si l’idée de s’exprimer en public est vécue par l’enfant comme une peur véritable, les symptômes physiques suivants pourraient se faire ressentir:

  • tremblements;
  • chaleur;
  • nausées;
  • palpitations;
  • maux de ventre;
  • mains moites;
  • bouche sèche.

D’autres symptômes liés à l’anxiété pourraient également apparaître. Par exemple:

  • la peur d’avoir des trous de mémoire;
  • la peur de bafouiller;
  • la peur de faire rire de soi;
  • la peur de faire une gaffe.

Respirer pour se relaxer

Comme l’anxiété s’accompagne souvent d’une respiration rapide qui accroît la tension, c’est d’abord sur celle-ci qu’il est utile d’agir. Voici deux méthodes simples et efficaces qui ont fait leurs preuves pour contrôler les effets de l’anxiété sur le corps avant un exposé oral.

La respiration contrôlée

  • Se concentrer sur sa respiration pour la ralentir.
  • Inspirer par le nez, retenir son souffle pendant deux secondes, puis expirer par la bouche le plus lentement possible.
  • Pendant l’expiration, répéter le mot «relaxe» et se concentrer sur les zones de tension dans son corps pour essayer de les détendre.

La respiration ventrale ou abdominale

  • Inspirer par le nez.
  • Gonfler le ventre en premier.
  • Libérer tranquillement l’air par la bouche en faisant dégonfler le ventre.

Écouter l’enfant

Il est important d’encourager et de rassurer l’enfant, sans pour autant dramatiser ou minimiser sa peur des exposés oraux. Se sentir écouté et pris au sérieux devraient l’aider à gérer plus facilement son stress et son anxiété. Pour encourager son enfant à s’ouvrir davantage, vous pouvez lui poser quelques questions du genre:

  • «Tu as un exposé oral à faire devant ta classe la semaine prochaine, comment te sens-tu par rapport à cela?»
  • «Explique-moi ce tu ressens.»

Parler à sa peur

Plutôt que d’ignorer sa peur, l’idéal est de reconnaître son existence et d’agir de façon à ce qu’elle n’ait plus d’emprise sur soi. Pour aider l’enfant à y arriver, vous pourriez l’inviter à «parler à sa peur». Par exemple, il pourrait lui dire:

  • «Tu n’as aucune raison d’être ici, alors tais-toi et va-t’en: tu me nuis.»
  • «Tu veux me faire croire des choses qui ne sont pas vraies, et ça ne marchera pas.»
  • «Je sais que je suis capable de me débrouiller dans mon exposé, parce que je me suis bien préparé. Allez, ouste

Miser sur les pensées positives

Bien souvent, la gêne éprouvée lors des exposés oraux est causée par la peur d’être jugé. Pour aider l’enfant à calmer son malaise, vous pouvez l’amener à transformer ses pensées négatives en affirmations positives. Il pourrait se dire, par exemple:

  • «Je vais bien m’en sortir!»
  • «Je maîtrise bien mon sujet.»
  • «Je suis bien préparé.»
  • «Mon sujet est intéressant.»

Déjouer le stress pendant l’exposé

Afin d’aider l’enfant à mieux se préparer et mieux vivre ses exposés oraux, voici quelques stratégies efficaces:

  • bouger un peu pendant l’exposé;
  • regarder au-dessus des têtes;
  • parler lentement;
  • respirer profondément;
  • repérer quelqu’un de confiance dans l’assemblée et le regarder à l’occasion.

Article écrit par Viviane Asselin pour Alloprof Parents. Révision scientifique assurée par Christine Hébert, psychoéducatrice.


Articles similaires