Blogue Décrypto

Les grandes tendances des cryptomonnaies

Les grandes tendances des cryptomonnaies
Photo: Getty Images/iStockphotoArchives Métro

Le marché des cryptomonnaies valait plus de 800G$US au début du mois de janvier 2018. Un an plus tard, ce même marché évolue timidement sous la barre des 150G$US.

L’envolée et l’effondrement des prix ont suscité une attention grandissante des médias et a fortiori, du grand public.

«L’industrie a été confrontée à une injection massive de nouveaux utilisateurs et nouveaux financements, une situation à laquelle tous les acteurs n’étaient pas adéquatement préparés», expliquent les rapporteurs du Centre pour une finance alternative de l’Université de Cambridge (CCAF).

Cette équipe de recherche a mené une enquête auprès de 180 start-up, institutions et investisseurs dans une cinquantaine de pays différents pour tenter de brosser le portrait de l’écosystème changeant des cryptomonnaies.

De grandes tendances se sont dessinées à partir de leurs observations. Premièrement, des millions de nouveaux utilisateurs ont en effet fait leurs premiers pas dans l’environnement des cryptos «mais ils restent majoritairement passifs», notent les chercheurs du CCAF.

Selon leurs chiffres, les prestataires de services liés à ces monnaies numériques gèrent un total de 140 millions de comptes clients, avec au moins 35 millions d’utilisateurs dont l’identité réelle a été identifiée.

Toutefois, «seuls 38% des utilisateurs peuvent être considérés comme actifs», souligne le rapport académique, même si le niveau d’activité change fortement d’un fournisseur à l’autre.

Les particuliers constituent la portion la plus large de la base d’utilisateurs, les opérateurs de paiement et de stockage attirant respectivement 26% et 32% des clients.

Second fait notable, les acteurs ont adopté de façon proactive des mesures conformes aux réglementations en vigueur, sans que leurs activités ne soient encore clairement prises en comptes par ces mêmes cadres légaux.

«Le nombre croissant d’initiatives réglementaires, associées à l’émergence de services professionnels et sophistiqués, reflètent la maturité grandissante de l’industrie», jugent les chercheurs de Cambridge.

D’ailleurs, les entreprises spécialisées en cryptomonnaie ont enregistré une forte augmentation des employés équivalents temps plein, avec un nombre médian de 20 membres du personnel, contre 5 en 2016.

Autre tendance constatée, la prise en charge de plusieurs cryptos par un même prestataire de services s’est largement répandue. Elle a presque doublé de 2017 à 2018, passant de 47% à 84% des fournisseurs.

«Cette tendance a été principalement alimentée par l’apparition de standards communs sur certaines plateformes comme avec le token ERC-20 sur Ethereum par exemple», mentionnent les auteurs.

Parallèlement, la proportion de transactions transfrontalières de montants élevés, par exemple de plus de 1 000 $US, a augmenté.

«[Près de] 69% des fournisseurs de paiement sondés ont des relations avec des opérateurs traditionnels, mais les difficultés pour nouer et entretenir de bonnes relations avec les banques restent une grande préoccupation, surtout pour les plateformes d’échange», met en exergue le rapport du CCAF.

Outre la coexistence avec les acteurs historiques de la finance, la sécurité informatique s’est imposée en haut de l’agenda de l’industrie crypto. Plus de 1,5GUS$ de cryptoactifs ont été volés. Les intervenants du secteur ont donc alloué une énorme partie de leur budget dans la protection des accès et des données.

Mais le sujet demeure polémique et un manque de transparence persiste. «Plus de 80% des entreprises ne communiquent pas publiquement l’information quant à leurs audits de sécurité», pointe le rapport annuel.

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *