Blogue Décrypto

Le géant crypto Coinbase teste sa propre carte Visa

Le géant crypto Coinbase teste sa propre carte Visa

«Une Visa qui rend la crypto aussi abordable que l’argent de votre banque», voilà ce que promet Coinbase. La plateforme américaine qui revendique la gestion de 220 milliards $US d’actifs vient de lancer sur le marché britannique une carte de débit financée par les comptes crypto. Elle permet de payer instantanément, sans contact ou à l’aide du code NIP, mais aussi de retirer du liquide depuis n’importe quel distributeur.

Le géant de l’échange des cryptomonnaies reprend les classiques des cartes bancaires, notamment en termes de sécurité, en assurant le gel instantané en cas de vol ou de perte, de récapitulatifs des dépenses, reçus de transaction et autres notifications.

En pratique, il suffit de télécharger l’application dédiée sur un téléphone intelligent pour activer la Coinbase Card. Il est alors possible de choisir son portefeuille pour basculer en bitcoin, ethereum et autres jetons numériques proposées par Coinbase. Ce qui facilite en théorie les conversions en devises locales puisque le client obtient le dernier taux de change pour utiliser ses cryptos comme bon lui semble en ligne et hors ligne.

Pour marquer l’occasion, Coinbase accorde un rabais pour l’émission de la carte plastique aux 1000 premières personnes inscrites sur la liste d’attente à 4,95£ (8,66 $CA). Aucun frais de retrait en espèces sur le marché intérieur ou international n’est appliqué en dessous d’un seuil mensuel de 200 £ (350 $CA). En revanche, au-delà de cette limite par mois, des frais équivalant à 1 ou 2% de la valeur du retrait en guichet automatique seront chargés par transaction.

À cela pourront s’ajouter des frais de transaction de 0,20 à 3% de la valeur d’un achat, selon qu’il soit effectué sur le marché domestique ou international. Quant aux frais de liquidation, ils s’élèvent pour l’heure à 2,49% de la transaction.

Actuellement, seuls les résidents du Royaume-Uni peuvent demander la Coinbase Card, mais le groupe a indiqué travailler à l’élargissement de l’offre à d’autres marchés européens. Étant une carte Visa, cette solution de paiement pourra être utilisée partout où Visa est accepté.

Cela signifie que, comme la la transaction est réglée sur le réseau Visa (généralement dans les 24 heures), certains commerces tels que les agences de location de voitures, les stations-service ou les restaurants, pourront demander au réseau de «conserver » un montant supérieur par mesure de sécurité. Les comptes Coinbase pourraient ainsi être temporairement débités plus que prévu. Ce que la plateforme rééquilibrera dès que possible.

Notons par ailleurs que les dépenses ont été plafonnées à 10 000 £ (17 495 $CA) par jour, tandis qu’une limite de 20 000 £ (34 990 $CA) est imposée pour les achats sur un mois et de 50 000 £ (87.466 $CA) par an.

Pour ceux qui s’intéressent aux coulisses industrielles, la carte Coinbase est émise par Paysafe, l’un des plus importants fournisseurs mondiaux de solutions de paiement récemment devenu membre principal du système Visa. L’application mobile a été développée en partenariat avec Apto Payments (anciennement connue sous le nom de Shift Payments), qui permettait jusqu’à tout récemment via sa propre carte (Shift Card) aux clients américains de Coinbase de dépenser leurs jetons numériques.

Notons enfin que, sous des aspects anodins, il se peut que cette annonce constitue une étape majeure pour l’écosystème des cryptomonnaies, abaissant les barrières techniques pour l’utilisation courante.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • damien

    Brian Armstrong, le CEO de Coinbase, a lui même avoué récemment que les cryptomonnaies ne fonctionnent pas:
    « The three main issues to solve are volatility, scalability, and usability »

    Rien que ça.