Culture

Coups de chaleur: ces chansons qui ont fait l'été

Au bord d’une piscine, sur une terrasse au centre-ville, sur une plage
ensoleillée, au volant d’une décapotable… l’été goûte bien meilleur
lorsqu’il est accompagné d’une bonne trame musicale. Vous savez, le
genre de chansons qu’on associe tellement à la saison estivale que les
écouter en janvier serait comme fredonner Minuit, chrétien en pleine
canicule de juillet?

Métro
a dressé la liste de ces titres à l’épreuve de tout climatiseur. Des
one hit wonders aux classiques indémodables en passant par les plaisirs
coupables, les tounes d’été ont peut-être leur part de responsabilité
dans le réchauffement de la planète…

La Macarena
Los Del Mar (1995)

  • Poésie estivale
    Dale
    a tu cuerpo alegria Macarena / Que tu cuerpo es pa’ darle alegria y
    cosa buena / Dale a tu cuerpo alegria, Macarena / Hey Macarena

  • Apport en vitamine C
    On
    souhaiterait ne pas se souvenir de la danse qui accompagnait cette
    chanson, mais force est d’admettre qu’aussitôt les premières notes
    jouées, nos mains se dirigent instinctivement vers l’avant, paumes vers
    le sol. Au Québec, c’est la version de Los Del Mar qui a pris d’assaut
    les palmarès à l’été 1995. Les États-Unis, quant à eux, ont été
    épargnés pendant une année supplémentaire avant de s’amouracher du
    titre.

  • Température 27 °C
    Quelle bonne façon de pratiquer son espagnol!
    (Marc-André Lemieux)

Sweat (A La La La La Long)
Inner Circle (1993)

  • Poésie estivale
    Girl
    I want to make you sweat / Sweat till you can’t sweat no more / And if
    you cry out / I’m gonna push it / Push it, push it some more

  • Apport en vitamine C
    Un
    classique des chansons qui ont connu un succès fou durant la belle
    saison. Une mélodie irrésistible, juste assez kitsch et juste assez
    osée. Dès l’intro a capella, il fait beau et chaud. Un reggae dont le
    vidéoclip a été tourné sur une plage… Le message avait le mérite
    d’être clair…
  • Température 28 °C
    Avec le facteur humidex, le titre pouvait atteindre 36 °C.
    (Eric Aussant)

Montréal
Ariane Moffatt (2006)

  • Poésie estivale Le soleil inonde le terminal / Le dub fait danser mes scandales / En format original / Je rentre à Montréal
  • Apport en vitamine C
    Avec
    sa mélodie accrocheuse et bon enfant, Montréal nous fait réaliser à
    nous aussi que, malgré les joies du voyage, l’été, ça se passe en
    ville! Un bel hymne à notre métropole.

  • Température 25 °C
    Ensoleillé et sec, c’est comme ça qu’on aime Montréal l’été!
    (Geneviève Vézina-Montplaisir)

Boys
Sabrina (1987)

  • Poésie estivale
    Boys, boys, boys / I’m looking for a good time / Boys, boys, boys / Get ready for my love
  • Apport en vitamine C
    Les
    premiers émois de la plantureuse Italienne et un vidéoclip mémorable où
    elle s’ingénie à faire tomber son haut de maillot de bain blanc
    transparent en sautillant dans la piscine…

  • Température 100 °C
    Censuré, voir le clip sur YouTube…
    (Lionel Martin)


Printemps été

Jean Leloup (1989)

  • Poésie estivale
    Les filles profitent du soleil / En cirant l’auto du copain / Et ça gigote les culs les seins

  • Apport en vitamine C
    Printemps été respire l’été de bout en bout avec son rythme
    léger et ses paroles loufoques et imagées. Le titre évite aussi les
    clichés dance ou reggae agrémentés de chorégraphies ridicules qui
    constituent plus souvent qu’autrement les chansons d’été.

  • Température 30 °C
    Terrasses bien remplies et filles légèrement vêtues!
    (Mathieu Horth Gagné)

Surfin’ USA
Beach Boys (1963)

  • Poésie estivale
    We’re waxing down our surfboards / We can’t wait for June
  • Apport en vitamine C
    Les
    Beach Boys ont surfé sur la vague des chansons d’été toute leur
    carrière, et c’est très bien ainsi! Les frères Wilson ont réussi, avec
    Surfin’ USA, à donner à tout le monde – même à ceux qui ne se sont
    jamais même approchés d’une planche de surf – le goût d’aller dompter
    les vagues. Un must pour les partys sur le bord de la piscine!

  • Température 28 °C
    La température parfaite pour une journée à la plage!
    (Jennifer Guthrie)

The Summer Is Magic
Playahitty (1994)

  • Poésie estivale
    The summer is magic, is magic oh oh oh / The summer is magic
    You have to imagine, imagine oh oh oh / The summer is magic

  • Apport en vitamine C
    La surabondance de synthétiseurs et de petits beats
    électroniques fait que cette chanson a connu un succès aussi éphémère
    qu’un pichet de sangria une journée de canicule! Mais quand le soleil
    pointe après de longs mois d’hiver rigoureux, on a vraiment envie de
    chanter que The summer is magic!

  • Température 20 °C
    Partiellement ennuagé, parce que plus personne ne crie «C’est ma toune!» quand elle joue dans les partys de famille.
    (Marie-Luce Pelletier-Legros)

Mambo no. 5
Lou Bega (1999)

  • Poésie estivale
    A little bit of Monica in my life / A little bit of Erica by my
    side / A little bit of Rita’s all I need / A little bit of Tina’s what
    I see

  • Apport en vitamine C
    LE hit de 1999. Mambo no. 5, une reprise de 1949, a été
    tellement entendue à cet été-là qu’elle est devenue le 12e titre le
    plus populaire des années 1990, selon Billboard. La mélodie est facile,
    les rimes aussi… la recette du succès!

  • Température 10 °C
    La pièce refroidit d’année en année, surtout après avoir été trafiqué pour une publicité automobile…
    (Vincent Fortier)

Hawaïenne
Les Trois Accords (2005)

  • Poésie estivale
    Hawaïenne / J’aurais voulu que tu soyes hawaïenne

  • Apport en vitamine C
    Une chanson d’été fait appel à ce qui est primitif en nous. La
    façon avec laquelle Simon Proulx crache cette pièce le prouve. Et que
    dire de la prononciation archaïque du verbe être dans le refrain!

  • Température 27 °C
    Pour la référence à Hawaï!
    (Marie-Eve Shaffer)

Steal my Sunshine
Len (1999)

  • Poésie estivale
    And of course you can’t become / If you only say what you would have done

  • Apport en vitamine C
    Unique tube de la formation torontoise Len, Steal my Sunshine
    est un véritable ver d’oreille : une écoute distraite d’une trentaine
    de secondes suffit pour que sa mélodie nous trotte dans la tête pendant
    des heures.

  • Température 22 °C
    Son petit côté enfantin l’empêche d’atteindre des températures
    torrides… d’autant plus qu’elle est interprétée par un duo de frère
    et sœur!
    (Marc-André Lemieux)

Holiday
Madonna (1983)

  • Poésie estivale
    If we took a holiday / Took some time to celebrate

  • Apport en vitamine C
    Holiday est l’un des rares succès de Madonna à ne pas avoir été
    écrit par elle… ce qui explique sûrement sa carence en sous-entendus
    d’ordre sexuel. Ici, tout ce que la Material Girl veut, c’est faire la
    fête. Les temps ont peut-être changé, mais notre enthousiasme envers
    cet irrésistible appel à la danse, lui, est resté intact.

  • Température 40 °C
    La température ambiante sur un plancher de danse.
    (Marc-André Lemieux)

Tomber la chemise
Zebda (1998)

  • Poésie estivale
    Et c’est là / Qu’on a tombé la chemise / Tomber la chemise…

  • Apport en vitamine C
    À la fin des années 1990, le groupe de Toulouse a réchauffé tout le monde avec cet air diablement accrocheur.

  • Température 35 °C
    Dès les premières notes, on est catapulté dans le Sud de la France.
    (Vincent Fortier)

Hips Don’t Lie
Shakira et Wyclef Jean (2006)

  • Poésie estivale
    And when you walk up on the dance floor / Nobody cannot ignore
    the way you move your body, girl / And everything so unexpected – the
    way you right and left it / So you can keep on shaking it

  • Apport en vitamine C
    Quand Shakira se fait aller le popotin, personne ne peut rester
    indifférent, surtout pas Wyclef Jean. Avec la festive Hips Don’t Lie,
    toutes les filles ont tenté en vain d’imiter le mouvement de hanches de
    la chaude Colombienne et tous les garçons l’ont appréciée pour ça! Une
    pièce parfaite pour une chaude soirée de danse estivale.

  • Température 35 °C et beaucoup d’humidité.
    Avec le déhanchement de Shakira, la température monte!
    (Geneviève Vézina-Montplaisir)

Hasta la vista 
Collage (1990)

  • Poésie estivale
    Oh oh oh, oh, oh oh oh / Oh oh oh, oh, oh oh oh / Oh oh oh, oh, oh oh oh/Oh oh oh, oh, oh oh oh / Hasta la vista senor…
  • Apport en vitamine C
    Le groupe Collage est apparu dans le paysage musical québécois le 31 juillet 1990, et en est ressorti le 3
    août… Sauf qu’il avait eu le temps de nous léguer Hasta la vista, un
    des pires ver d’oreille de l’histoire de la musique, ce qui fait que
    près de 20 ans plus tard, on ne peut s’empêcher de fredonner «Hasta la
    vista senora / Hasta la vista senor / Oh oh oh oh oh…» Elle ne vous
    quittera plus de la journée, maintenant!

  • Température 15 °C
    Comme toute vieille chose, ça se conserve mieux au frais…
    (Marie-Luce Pelletier-Legros)

Hélène 
Roch Voisine (1989)

  • Poésie estivale
    Seul sur le sable / Les yeux dans l’eau / Mon rêve était trop beau
  • Apport en vitamine C
    L’heure
    était à la mélancolie à l’été 1989, alors que Roch Voisine suppliait
    son amour estival de demeurer près de lui. Comment a-t-elle pu partir
    alors qu’ un homme d’un tel acabit qui lui chantait la pomme?
    L’histoire ne le dit pas, mais gageons que bien des Québécoises rêvent
    encore aujourd’hui d’avoir été cette Hélène…

  • Température 37,5 °C
    Comme les larmes du beau Roch…
    (Danika Landry)

Tassez-vous de d’là 
Les Colocs (1993)

  • Poésie estivale
    Balma balma sama wadji / Khadjalama yonwi / Djeguelma djeguelma sama / Wadji khadjalama yonwi
  • Apport en vitamine C
    Malgré
    son sujet plutôt délicat (la dépendance d’un ami envers les drogues
    dures n’est pas ce qu’il y a de plus jojo), la pièce Tassez-vous de
    d’là est devenue un hymne à la fête, en partie grâce à son air reggae
    qui ferait rougir d’envie Bob Marley. Le côté divertissant du morceau a
    aussi grandement contribué à son succès : on ne se lasse jamais
    d’écouter les gens massacrer le refrain.

  • Température 23 °C
    Comme une balade sur l’avenue Mont-Royal.
    (Marc-André Lemieux)

Livin’ la Vida Loca
Ricky Martin (1999)

  • Poésie estivale
    She’ll make you take your clothes off and go dancing in the rain
  • Apport en vitamine C
    Avant
    de «shaker» son Bon-Bon et quelques années avant de tomber dans
    l’indifférence, Ricky Martin prenait la planète d’assaut avec son
    premier titre en anglais.

  • Température 30 °C
    Muy caliente!
    (Marc-André Lemieux)

Articles récents du même sujet