Culture

Amanda Seyfried dans Dear John: Mature, complexe

Geneviève Vézina-Montplaisir - Métro

Amanda Seyfried a l’habitude de jouer les jeunes ingénues. Mais dans son dernier film, Dear John, l’actrice américaine interprète une jeune femme à différentes époques de sa vie. Ce rôle plus complexe est exactement ce qu’Aman­da a envie d’interpréter dorénavant! Métro a discuté avec l’actrice alors qu’elle se trouvait à Toronto.

Croyez-vous au grand amour?

Absolument! Le grand amour c’est trouver une personne qui vous fait en devenir une meilleure. Le grand amour est un amour inconditionnel fait de respect et de confiance. Tout le monde devrait expérimenter le grand amour, parce que la terre peut être un endroit où on peut se sentir bien seul…

Avez-vous aimé travailler avec le réalisateur Lasse Hallstrom?
C’est un homme intéressant. Il est allé partout. Il nous a laissé beaucoup de liberté sur le plateau, ce qui est assez rare. Nous avons travaillé fort, mais nous nous sommes beaucoup amusés. C’était une très belle expérience, probablement ma plus belle expérience de tournage jusqu’à présent.

Est-ce qu’il vous a été difficile de bâtir une intimité avec Channing Tatum?

La complicité que vous voyez dans le film vient d’un respect mutuel et d’une profonde amitié qui nous unit. Nous avions confiance l’un en l’autre, et ça s’est transposé à l’écran. Nous ne sommes pas en amour, mais nous avons décidé de former une équipe pour que nos personnages le soient. Nous nous sommes connectés à l’amour que nous portons à nos amoureux respectifs et nous avons essayé de le reporter sur l’autre.

Quelle place occupe Dear John dans votre plan de carrière?

Le rôle de Savannah était un rôle différent. J’ai dû développer mon personnage sur plusieurs années. C’est comme si je jouais deux personnages. Au début, il y a la jeune fille innocente qui ne sait pas quoi faire de sa vie, mais qui tombe en amour par-dessus la tête. Et ensuite, il y a cette femme épuisée de la vie et qui a perdu l’homme de sa vie. Sept ans se sont écoulés et elle a beaucoup changé. J’aime jouer des rôles plus dramatiques, plus matures et plus complexes. C’est bien de jouer les jeunes filles sans expérience, mais c’est aussi plaisant de jouer des femmes ayant du vécu. J’aime quand un personnage a plusieurs facettes.

Quels sont vos projets?
Je ne sais pas encore sur quels projets je vais travailler. C’est difficile de savoir quels projets choisir. Je dois me battre pour obtenir des rôles complexes et intéressants. Je suis prête pour ça, pour plonger dans quel­que chose de nouveau.

Dear John
En salle le 5 février

Articles récents du même sujet