Culture

Métro au 7e ciel

 

1

Le 75e anniversaire d’Elvis

Pour souligner le 75e anniversaire de naissance du King, Sony Music a lancé Elvis 75 Good Rockin’ Tonight, un coffret retraçant, au fil d’une centaine de titres, l’ensemble de la carrière du légendaire chanteur. Même si on doit avouer qu’une large partie de l’ensemble ne vaut pas le détour (on se passerait volontiers de la période Vegas et Hawaï), certains morceaux résonnent toujours aussi fort (Jailhouse Rock, Heartbreak Hotel, Always on My Mind). En prime: le remix de A Little More Conversation signé par le DJ néerlandais Junkie XL et sorti en 2002. (Marc-André Lemieux)

2

La bande-annonce du Baiser du barbu

La bande-annonce du Baiser du barbu (dont la sortie en salle est prévue cet été) peut être maintenant vue sur la Toile. On est bien content de pouvoir voir les premières images de la nouvelle comédie romantique d’Yves Pelletier. Le réalisateur des Aimants nous raconte ici l’histoire de Benoît (David Savard) dont la décision de se faire pousser la barbe a des incidences directes sur sa vie. Le cinéaste retrouve aussi Isabelle Blais dans le rôle de la copine de Benoît, qui ne voit pas cette nouvelle pilosité d’un bon Å“il. La distribution est entre autres complétée par Louis-José Houde qui risque encore de jouer un caméo pas piqué des vers. (Geneviève Vézina-Montplaisir)

3

La La Land de Plants and Animals

La sortie du nouvel album du trio montréalais Plants and Animals, La La Land, est prévue le 20 avril, mais on peut déjà entendre sur la Toile un petit aperçu de ce qu’il nous a concocté. Malgré son drôle de titre, la pièce Tom Cruz ne laisse présager que du bon. La formation semble avoir gagné en maturité sur la route, et on a l’impression qu’il y a davantage de cohésion dans sa musique.  (Geneviève Vézina-Montplaisir)

4

 

Le mini-album de Pierre Lapointe
Les 15 000 plus rapides avaient pu se le procurer en avril dernier, lorsqu’il était offert avec l’édition limitée de Sentiments humains. Intitulé Les vertiges d’en haut, le mini-album propose cinq titres à forte charge émotive, dont la jolie Les petites morts, qui révèle un Lapointe touchant de vulnérabilité. La pièce-maîtresse de ce EP demeure sans contredit la théâtrale – mais non moins furieuse – L’amour solaire, qui allie violons, piano, guitare électrique et batterie. Disponible en vente numérique depuis mardi, cet opus arrivera en magasin le 19 janvier.   (Marc-André Lemieux)

5

Partir autrement avec Bruno Blanchet

Pour notre plus grand bonheur, nous avons retrouvé Bruno Blanchet la semaine dernière. Le globe-trotter fait dans le «tourisme durable» avec sa nouvelle série documentaire, Partir autrement, qui nous présente ses découvertes. On aime Bruno Blanchet pour son ouverture, sa curiosité et sa façon de voyager, qui place les gens et les rencontres au cÅ“ur de l’aventure. Après le Séné­gal, il nous amènera au Maroc, au Laos, en Turquie et au Pérou, pour ne nommer que quelques desti­nations. À l’antenne de TV5, le vendredi à 19 h. Aussi sur la Toile au partirautrement.tv5.ca(Christian Duperron)

6

Le nouveau clip de Chinatown
On a adoré Apprendre à danser, le premier extrait de l’opus Cité d’or. Et voilà que le quintette montréalais Chinatown remet ça avec le vidéoclip de la chanson Pénélope. Dans celui-ci, chacun des membres de la formation présente «sa» Pénélope, la personne à qui il voudrait tout donner. Pour l’un, c’est une femme fatale masochiste; pour un autre c’est une petite fille. À noter : l’ambiance kitsch de l’Å“uvre réalisée par Philippe Arsenaut et le jeu convaincant des quatre gars. Bravo!  (Geneviève Vézina-Montplaisir)

7

Les reprises d’Ariane Moffatt dans Trauma
En dépit de ses nombreux défauts (des répliques simili philosophiques, un ton légèrement prétentieux), Trauma a quelques qualités… à commencer par sa trame sonore. La dernière série de Fabienne Larouche compte sur la participation d’Ariane Moffatt, qui revisite quelques grands tubes du répertoire anglo-saxon. Dans le premier épisode, l’auteure-compositrice proposait une version éthérée de la magnifique Hallelujah de Leonard Cohen, et cette semaine, c’est la célèbre Be my Baby des Ronettes qui passait dans le chapeau magique de la chanteuse. Grâce à ses reprises inspirées, Ariane Moffatt est – pour l’instant – la seule raison qui nous pousse à syntoniser Radio-Canada le mardi soir à 21 h.      (Marc-André Lemieux)


 Métro en enfer!
Cette semaine, on se désole pour…


Les mauvais choix de NBC

Si Hollywood devait s’inspirer de cette controverse, le film qui en résulterait s’intitulerait Chronique d’un fiasco annoncé. Revenons dans le temps afin d’exposer l’origine de ce désastre.

Printemps 2004 : NBC et Conan O’Brien signent une entente stipulant que ce dernier remplacera Jay Leno à la barre du Tonight Show en 2009. Le moment fatidique arrivé, NBC – obligée de tenir sa promesse, mais désireuse de garder le populaire Leno à son antenne – décide d’offrir à celui-ci son propre talk-show quotidien à une heure de grande écoute. Le réseau tire donc la plogue sur plusieurs séries de fiction (dont l’excellente Southland) afin de libérer la case horaire de 22 h, et faire ainsi de la place pour accueillir la nouvelle émission de l’humoriste vedette. Les choses tournent cependant au vinaigre à l’automne, lorsque le Jay Leno Show obtient des cotes d’écoute désastreuses.

Pris de panique, NBC essaie aujourd’hui de réparer les pots cassés en rapatriant Jay Leno en fin de soirée. Comme il fallait s’y attendre, Conan O’Brien entend bien se mettre en travers du chemin de la station… et avec raison! Comme il l’a expliqué dans une lettre ouverte publiée dans le New York Times un peu plus tôt cette semaine, il rêve depuis son tout jeune âge d’animer le Tonight Show. Si seulement il avait su que ça ne durerait que sept mois… (Marc-André Lemieux)

Qu’est-ce qui vous envoie au 7e ciel?
Partagez un coup de cœur en laissant un commentaire au bas de cet article
et votre commentaire pourrait se retrouver dans le journal!
Pas inscrit? Cliquez sur «Se connecter pour commenter».

Articles récents du même sujet