Culture

Jon Lajoie dans les hautes sphères de la ligue

Geneviève Vézina-Montplaisir - Métro

Il y a deux ans et demi, Jon Lajoie était sur le toit de la maison d’un de ses amis à Brossard et tournait la vidéo Everyday Normal Guy. Depuis, cette dernière a été vue des millions de fois sur la Toile,
tout comme celles qui l’ont suivie, permettant au comédien québécois de
faire son petit bonhomme de chemin jusqu’à Los Angeles.

Aujourd’hui, le jeune homme à l’humour absurde et parfois vulgaire – voyez la vidéo Show Me Your Genitals! – partage la vedet­te de la série américaine The League avec les acteurs Mark Duplass et Nick Kroll.

Il a également comme fans  Will Ferrell et Adam McKay et est un habitué de leur site internet funny­ordie.com. Il a aussi en poche un contrat de développement avec la chaîne HBO et termine l’écriture d’une comédie musicale qu’il aimerait voir portée au grand écran.

Ah oui! L’humoriste est aussi présentement en tournée nord-américaine avec son one man show qui marie sketchs, stand-up, chansons et vidéos. Celle-ci s’arrêtera d’ailleurs lundi au Métro­polis.

Interrogé au téléphone alors qu’il était à Edmonton avant les Fêtes, Jon Lajoie a confié aimer beaucoup sa nouvelle vie à Los Angeles. Le jeune homme y vit depuis environ un an, mais possède toujours son appartement à Montréal. «J’avais plein de préjugés et d’idées préconçues sur L.A., mais finalement, j’adore y vivre, affirme-t-il. Quand tu gravites autour de bonnes personnes, tu rencontres plein de gens intéressants. Si tu te fous de tout le côté Hollywood, c’est cool. Il y a le bon L.A. et le mauvais L.A.»

Quand il sort dans les bars, celui qui s’est fait connaître au Québec en jouant Tom dans L’auberge du chien noir ne se fait dorénavant plus aborder comme le «Show Me You Genital’s guy», mais comme Taco, son personnage dans la série The League, dont la seconde saison a été annoncée. «The League, c’est comme la rencontre des Invincibles et de Curb Your Enthu­siasm, compare le comique. C’est une gang de gars qui chaque année font un pool de football. Ils essaient tous de trouver leur place dans la vie. La gang est vraiment cool. On peut arriver avec nos idées, ce qui est vraiment plaisant pour un gars comme moi, qui aime écrire.»

Gros projet
Si la carrière télévisuelle et scénique de Jon Lajoie semble avoir le vent dans les voiles, un autre projet lui tient particulièrement à cÅ“ur par les temps qui courent. Ce n’est par contre pas son contrat avec HBO… «Quand je suis arrivé à L.A., les gens d’HBO m’ont donné de l’argent pour que je ne fasse rien avec les autres réseaux, mais ils étaient tellement occupés, et moi aussi, que je n’ai rien encore écrit pour eux», note-t-il.

Ce n’est pas non plus une possible collaboration avec Will Ferrell et Adam McKay… «Je les ai rencontrés. Ils m’ont chanté les paroles de mes chansons! se souvient-il. On a des idées, mais je ne sais pas ce que ça va donner.»

C’est plutôt son projet de film qui occupe presque tout le temps de l’auteur. «Je suis en train de plancher sur un film musical, souligne-t-il. Il y a beaucoup d’intérêt et je suis très excité. C’est une comédie musicale avec une histoire à la Forrest Gump et de l’humour à la Jon Lajoie. J’ai écrit et composé toutes les chansons. On fait présentement la tournée des studios et des maisons de production. Je me croise les doigts!»

Par contre, même s’il vit présentement son rêve américain, Jon Lajoie n’a pas peur de déclarer que, si ses projets ne fonctionnent pas chez nos voisins du sud, il tentera de faire son long métrage ici. «Si mon film finit par ressembler à un film de Walt Disney, mais qu’il avait commencé comme un film de South Park, je vais dire bye- bye», assure l’humoriste.

Jon Lajoie
Au Métropolis
Lundi à 20 h

Articles récents du même sujet