Culture

Penélope Cruz dans Broken Embraces: Le tragique destin d'une actrice

Chris Alexander - Metro Canada

L’histoire du cinéma nous a donné une myriade de réalisateurs qui ont jeté leur dévolu sur un acteur, qui en ont fait leur acteur fétiche. On pense à John Ford et John Wayne. À Martin Scorsese et Robert De Niro, à Tim Burton et Johnny Depp. Dans le cas de Pedro Almodóvar, sa muse est, à n’en point douter, Penélope Cruz. Le réalisateur espagnol en a fait son actrice fétiche depuis sa première apparition dans une de ses Å“uvres, Live Flesh, en 1997. Il a par la suite continué de se laisser envoûter par ses charmes, sa sensualité et son excentricité dans des films comme All About My Mother (1999) et Volver (2006).

La plus récente réalisation d’Almodóvar, la tragédie romantique Broken Embraces (Étreintes brisées), présente la maturation mutuelle des deux artistes. «Notre relation ne cesse de changer et d’évoluer, révèle l’actrice. À un tel point que nous savons souvent ce que l’autre pense. Nous avons une amitié solide, mais ça ne veut pas dire que je sois moins nerveuse lorsque je suis près de lui sur un plateau. Parce que c’est une per­sonne très honnête.»

Une actrice ratée aux multiples visages
Dans Broken Embraces, Cruz devient Lena, une actrice ratée qui se laisse mener dans un mariage avec un millionnaire qui se plaît dans la luxure. Elle sera «rescapée» par un ambitieux réalisateur (Lluis Homar). C’est quand leur relation professionnelle se transformera en relation amoureuse passionnée que la jalousie, puis le meurtre, viendront prendre place dans l’intrigue. Ultimement, cependant, avec son amour du mélodrame hollywoodien et, surtout, de All About Eve, le film n’évoque vraiment que l’amour d’Almodóvar pour le cinéma. «Je conçois Lena comme étant trois femmes en une seule», explique l’actrice espagnole, faisant références aux multiples personnalités et visages que son personnage adopte, incluant ceux de Marilyn Monroe et de Audrey Hepburn.

Pour l’amour du cinéma
«Je vois le film comme un hommage à certaines des personnes que Pedro admire dans le monde du cinéma. C’est pourquoi il voulait me voir jouer Audrey, qui représente les années 1960, il voulait cette énergie de Lena.» Et cette énergie se manifeste dans la finale de ce film noir, qu’on peut certainement considérer comme la meilleure performance de Cruz à ce jour. Et on ne peut douter que l’actrice et le réalisateur travailleront ensemble encore au moment opportun. «Il m’a donné le rôle d’une prostituée accouchant dans un bus, celui d’une sÅ“ur enceinte d’un transsexuel… C’est un génie, et quand je reçois son appel, je laisse tout tomber pour lui. C’est un match parfait.»

Broken Embraces
En salle dès aujourd’hui

Articles récents du même sujet