Culture

Métro au 7e ciel


1


La magie de Casse-noisette

Pour se mettre dans l’ambiance des Fêtes, rien ne vaut le Casse-noisette des Grands Ballets Canadiens signé par le regretté chorégraphe Fernand Nault. Avec la magnifique musique de Tchaïkovski, mais surtout avec les somptueux décors et costumes qui nous sont présentés à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts jusqu’au 26 décembre, il est impossible de ne pas se laisser emporter dans le monde merveilleux de Clara, l’héroïne de l’histoire. Outre l’époustouflante prestation des danseurs étoiles des Grands Ballets, ce qu’on retient de ce fabuleux spectacle, ce sont les fameuses petites souris interprétées par des enfants et aussi une multitude de personnages campés par des danseurs en herbe. Casse-noisette est vraiment pour toute la famille, et les plus grands y retrouveront assurément leur cÅ“ur d’enfant.  (Geneviève Vézina-Montplaisir)

2


Fa, la, la de Bündock
Voici sans aucun doute la trame sonore de l’édition 2009 de notre temps des Fêtes. Ça rocke, ça ne se prend pas au sérieux et ça nous rappelle la folie des années 1980. Après 16 ans de silence, Bündock propose Joyeux Noël, un opus coloré et divinement festif qu’on écoute en boucle depuis quelques semaines déjà. On se régale plus particulièrement de l’entraînante Fa, la, la, qui nous accroche automatiquement un sourire au visage.     (Marc-André Lemieux)

3


Ciné-cadeau à Télé-Québec

On a passé l’âge, mais n’empêche. Ciné-cadeau nous fait retomber en enfance… et on adore ça. Tous les jours, à 18 h 30, Télé-Québec propose un classique du cinéma d’animation. Au menu : les aventures d’Astérix et Obélix, quelques bons vieux Tintin et une poignée de Lucky Luke. Pour les moins nostalgiques, citons Wallace et Gromit, le mystère du lapin-garou, présenté en primeur à la télé non payante au Québec la veille de Noël.            
(Marc-André Lemieux)

4


L’humour en DVD

Que ce soit pour votre plaisir personnel ou un cadeau de dernière minute, un DVD d’humour, c’est toujours gagnant. Juste pour rire vient d’ailleurs de lancer l’intégrale des dernières Parle­menteries, qui viennent tout juste d’être présentées au théâtre St-Denis. Réunissant un casting de haut niveau (Martin Matte, Patrick Huard, Stéphane Rousseau, Pierre Brassard), l’édition 2009 de cette parodie parlementaire nous a beaucoup fait rire… tout comme le DVD Juste le meilleur des galas 2009 qui, comme son titre l’indique, propose les moments les plus marquants du dernier Festival Juste pour rire. L’objet, qui sera offert en magasin dès mardi, est un véritable condensé de blagues mettant en vedette Laurent Paquin, Guy Nantel et notre préféré, Mike Ward. (Geneviève Vézina-Montplaisir)

5


I See You de Leona Lewis

C’est à Leona Lewis qu’est revenu l’honneur d’interpréter la chanson-thème du dernier film de James Cameron, Avatar. Avec la ballade I See You, signée James Horner et Simon Franglen, la Britannique succède avec succès à Céline Dion et à sa fameuse My Heart Will Go On. Avec ses grandes envolées vocales, la chanson est parfaite pour le film à grand déploiement du cinéaste canadien.  (Geneviève Vézina-Montplaisir)

6


Le blogue de Robert Morin
Le cinéaste Robert Morin repousse encore les limites du septième art avec son nouveau projet, le cinéblo­gue interactif journalduncooperant.com. À cette adresse, on retrouve les capsules vidéo de Jean-Marc Phaneuf, un électronicien cinquantenaire joué par Morin, qui quitte la retraite pour se joindre à Radio Monde, une ONG, et qui se rend «quelque part» en Afrique. Jusqu’à la fin du mois de janvier, le public est invité à laisser des commentaires sur les capsules du réalisateur, qui montrent notre relation trouble avec le continent africain, et ainsi à interagir avec la fiction. (Geneviève Vézina-Montplaisir)

7


Le super-montage de CKOI

Il n’y a pas que les chansons de Noël qui tournent à la radio en décembre. Depuis quelques semaines, CKOI diffuse son super-montage 2009, un pot-pourri d’une vingtaine de minutes réunissant les 50 plus gros tubes des 12 derniers mois. Qu’on l’attrape dans l’auto ou au boulot, ce medley provoque en nous une cascade d’émotions : l’exaltation (Dont Trust Me de 3OH!3), la joie (Sex on Fire de Kings of Leon), l’indifférence (La plus belle fille de la prison de Jean Leloup) et le dégoût (Right Round de Flo Rida). Une excellente façon de se remémorer les bons et les moins bons coups musicaux de l’année qui s’achève…     (Marc-André Lemieux)

 Métro en enfer!
Cette semaine, on se désole pour…


La téléréalité Jersey Shore

C’est tellement mauvais que c’en est presque bon! La nouvelle émission de téléréalité de MTV repousse la limite des stéréotypes en réunissant, dans une maison au bord d’une plage, au New Jersey, huit jeunes Italo-Américains tous plus épais les uns que les autres. Les filles sont accros au silicone et au bronzage artificiel, tandis que les gars mourraient sans leur abroller ou leur mousse coiffante. En ondes depuis le 3 décembre, la série nous a déjà offert deux moments d’anthologie : dans un bar miteux, une des colocataires se fait frapper au visage par un dégénéré, et dans un bain tourbillon, un couple donne l’impression de répéter une scène porno. À côté de ça, les célibataires d’Occupation double sont des modèles de vertus!  (Marc-André Lemieux)

Qu’est-ce qui vous envoie au 7e ciel?
Métro publiera chaque semaine le 7e ciel d’un lecteur. 
Partagez un coup de cœur en laissant un commentaire au bas de cet article!
Pas inscrit? Cliquez sur «Se connecter pour commenter».

Articles récents du même sujet