Culture

Anne-Marie Losique sous les couvertures

Anne-Marie Losi­que, du haut de ses talons aiguilles, prenant un malin plaisir à ligoter au lit le boxeur Jean Pascal. À elle seule, la scène laisse supposer une nouvelle émission cochonne de l’animatrice (ou, selon les mauvaises langues, un banal mercredi matin). Mais comme les apparences sont parfois trompeuses (et elles le sont souvent dans le cas de miss Losique), l’extrait n’émane pas de l’une de ses nombreu­ses aventures télé réservées aux 18 ans et plus, mais de son nouveau talk-show, Au lit avec Anne-Marie. «Ce n’est pas une émission de sexe, mais j’aime bien que le titre porte à confusion!» s’exclame le caméléon blond.

Il n’y a pas de doute, Anne-Marie Losique aime bien brouiller les cartes et jouer avec sa réputation de paradoxe ambulant : d’un côté, la femme d’affaires, présidente de sa propre boîte de production, et de l’autre, la sensuelle bimbo qui se frotte sur le premier poteau. Alors que certains crient à la machination, la principale intéressée plaide l’innocence. «Je n’ai jamais eu de gros plan de carrière, insiste-t-elle. Ce que je fais est intrinsèquement lié à qui je suis. Ça tient beaucoup plus de l’instinct que du calcul. J’ai beau le répéter, person­ne ne m’écoute!» Consciente de l’image qu’elle projette, Anne-Marie affirme toutefois ne pas s’en faire avec la façon dont cette image est perçue par le grand public. Mettre les choses au clair ne l’intéresse pas; elle préfère cultiver le flou.

«Je ne veux pas perdre mon temps à contrôler ce que les gens pensent de moi. Je trouve que c’est une perte inutile d’énergie, indique-t-elle. Si j’ai parlé trop vite dans une entrevue et que je suis mal citée par la suite, c’est ma faute. J’aurais dû parler plus lentement!»

Ce je-m’en-foutisme ne date pas d’hier. Aussi loin qu’elle se souvienne, Anne-Marie a toujours fait la sourde oreille aux ragots. Et son arrivée dans le showbiz québécois n’a rien changé. «Je n’ai jamais ressenti le besoin de me prouver, contrairement à la plupart des gens qui entrent dans le milieu. Pour plusieurs d’entre eux, ça leur prend des années et beaucoup de compliments et de succès avant de se sentir bien dans leur peau, ce qui est, à mon avis, une façon superficielle de chasser ses insécurités, déclare-t-elle. On m’a souvent dit : « Couvre-toi plus! Arrête de mettre des mini-jupes! » Je n’y ai jamais cru… Même si ça venait de personnes qui me voulaient du bien.»

Surprise!
Décrit comme un talk-show nouveau genre, Au lit avec Anne-Marie se veut un clin d’Å“il à l’imagerie webcam des sites XXX personnels. Dans la première émission, qui sera proposée à la télé payante à compter de ce soir, l’animatrice reçoit, outre Jean Pascal, les comédiens Didier Lucien et Rémi-Pierre Paquin, le Justicier masqué Sébastien Trudel et Bob le Chef. Ce n’est qu’une fois sur le plateau de tournage que ceux-ci ont appris que l’interview se déroulerait à l’horizontale, sur la couette blanche de l’animatrice. «Ils ont tous été bons joueurs», indique Anne-Marie.

Au lit avec Anne-Marie
Sur Bell Télé, Cogeco, Illico, Indigo et Shaw Direct
Dès ce soir

Articles récents du même sujet