Culture

Les Cowboys fringants fêtent leur 15 ans et le jour de l'An au Centre Bell

Geneviève Vézina-Montplaisir - Métro

Les Cowboys Frin­gants sont habitués de faire le party au Centre Bell pendant le temps des Fêtes. Ils l’ont déjà fait en 2003 et en 2006, mais toujours le 30 décembre. Cette année par contre, les amateurs de rave devront laisser leur place aux amateurs du folk-rock engagé du quatuor de Lanaudière, parce que c’est à lui que revient l’honneur de défoncer l’année dans l’antre des Canadiens. «On veut faire un gros show parce qu’à minuit et une, on va entrer dans la 15e année d’existence des Cowboys, tient à souligner la violoniste du groupe, Marie-Annick Lépine. Ça va être notre anniversaire, alors on va se gâter et on va faire nos vieilles chansons.» Mais les Cowboys Frin­gants n’ont pas besoin d’avoir un événement spécial à souligner pour faire la fête.

À leurs débuts, ils étaient étiquetés groupe de Saint-Jean-Baptiste ou groupe du jour de l’An et presque 15 ans plus tard, leur étiquette de groupe de party continue de leur coller à la peau. «Au mois d’avril ou au mois de décembre, on aime ben ça faire le party! affirme le chanteur Karl Tremblay. Et ça adonne que, le 31 décembre, tout le monde a envie de faire la fête!»

Ce spectacle du jour de l’An sera également l’occasion pour les musiciens de terminer l’année 2009 en beauté. Une année passée sur la route, aux quatre coins du Québec, mais aussi en France, à défendre leur dernier album, L’expédition.  «Quand on sort un album, on a toujours cette incertitude à savoir si les gens vont apprécier, s’ils vont continuer à te suivre, confie le guitariste et auteur des textes, Jean-François Pauzé. S’ils n’aiment pas ton nouveau matériel, ça se peut qu’ils ne viennent pas le voir en show, et le but, quand tu fais de la musique, c’est de faire des spectacles.»

Les Cowboys en France
Mais des spectacles, les Cowboys Fringants en ont fait en 2009, et plusieurs chez nos cousins français, qui depuis cinq ans ont développé une grande passion pour ces Québécois festifs. À sa dernière visite en France, la formation s’est produite devant des foules de plus de 5 000 personnes. Pourtant, en France le groupe ne profite d’aucune couverture médiatique et ses chansons ne tournent pas à la radio. Leur base de fans s’est plutôt construite grâce à l’internet et au bouche-à-oreille. «Ce qui plaît aux Français c’est qu’on reste nous-mêmes. Karl n’essaie pas de prendre l’accent français et les gens l’apprécient, souligne Jean-François Pauzé. On est très festifs sur scène et je pense que les thèmes des chansons leur parlent aussi.»

Même s’ils n’ont pas de résolution pour 2010, s’installer en France pendant quelques mois ne fait pas partie des plans de la bande. Le programme des Cowboys Fringants est plutôt de poursuivre la tournée L’expé­dition et de faire le tour des festivals cet été.

Les Cowboys Fringants
Au Centre Bell
Le 31 décembre dès 20 h 30

Articles récents du même sujet