Culture

La Soirée Artis: il manque de diversité selon plusieurs artistes

La Soirée Artis: il manque de diversité selon plusieurs artistes
Photo: Thierry du Bois/OSA images et TVAYama Laurent de La Voix croit que la diversité va toujours primer

MONTRÉAL — Les artistes ayant foulé le tapis rouge de la soirée Artis, dimanche soir, semblaient tous s’entendre pour dire que le manque de diversité dans de tels galas ne saurait durer.

Kevin Raphael, animateur de l’émission sportive éponyme, se fait encourageant pour la relève.

«Le talent et l’éthique de travail ne pourront jamais être niés, soutient-il. Les kids qui s’en viennent doivent continuer à travailler, à apprendre et à être ouverts. Il faut qu’ils soient prêts à défoncer la porte quand leur chance va arriver.»

Julie Bélanger, en lice dans la catégorie d’animation de magazines culturels et talk-shows, est également d’avis qu’il ne s’agit que d’une question de temps pour que le Québec d’aujourd’hui soit mieux représenté au petit écran.

Pour éviter la trop grande récurrence de certains chouchous du public dans certaines remises de prix, l’animatrice de «Ça finit bien la semaine» suggère toutefois de suivre l’exemple des Gémeaux, qui désignent comme «Immortels» les récipiendaires de trois prix Gémeaux dans une même catégorie.

Aux yeux de Vincent-Guillaume Otis, la tâche incombe aux décideurs, qui s’en remettent trop souvent à des visages connus.

«On n’a pas assez de diversité représentée sur nos écrans au Québec», reconnaît l’acteur en nomination pour son rôle dans «District 31». 

«On s’imagine à tort que telle personnalité va amener plus d’auditoire à tel projet. Si l’histoire est bonne, si les acteurs sont bons, ça va fonctionner», souligne-t-il. 

«Du côté des créateurs, des producteurs et des diffuseurs, il y a une sérieuse réflexion à faire», renchérit Guy A. Lepage.

«Il faut permettre aux gens de la diversité d’écrire sur leurs propres cultures», ajoute l’animateur de «Tout le monde en parle», lui aussi retenu dans la catégorie des magazines culturels et talk-shows.

L’interprète Yama Laurent, découverte à La Voix, a pour sa part lancé un appel à la solidarité: «Je pense que la diversité va toujours primer. Il faut juste s’entraider avec le public et les gens du showbiz.»

Roxanne Ocampo, La Presse canadienne