Culture
03:30 27 août 2019 | mise à jour le: 26 août 2019 à 21:43 Temps de lecture: 5 minutes

L’art de créer un best of

L’art de créer un best of
Photo: Matadore RecordsEverything Hits at Once: The Best of Spoon est maintenant disponible.

Sélectionner les chansons d’un groupe qui figureront sur un album best of est un véritable casse-tête. Métro en a parlé avec la tête d’affiche de Spoon, Britt Daniel, qui vient de faire ce périlleux exercice.

Quel est le plan de match approprié lorsque vient le temps de créer une liste de lecture de votre groupe préféré pour quelqu’un qui ne l’a jamais écouté auparavant? Forcément, ça vient avec des choix déchirants, comme mettre de côté des trésors cachés au profit de morceaux populaires. C’est sans compter les liens sentimentaux avec certaines chansons.

C’est pourquoi la première compilation des succès de Spoon, Everything Hits at Once: The Best of Spoon, risque de diviser les fans du groupe. Après tout, comment créer un album best of d’une formation qui n’a aucune mauvaise chanson à son actif?

Spoon appartient au panthéon des grands noms de l’indie-rock qui produisent des disques hermétiques. Il semble presque impossible de réduire sa carrière à un seul album de «plus grands succès» de 45 minutes.

«Ç’a été tout un processus, lance l’auteur-compositeur-interprète en riant. Quand j’ai créé ma première liste, elle faisait l’équivalent de trois disques. Nous avons dû la réduire à un disque.»

La collection de chansons sur Everything Hits at Once: The Best of Spoon rassemble les moments forts de chacun des 10 albums du groupe, dont les chansons That’s The Way We Get By, I Turn My Camera On et The Underdog.

La complicité de Daniel avec le batteur et producteur Jim Eno a toujours été au cœur du groupe. Y a-t-il eu des débats houleux entre les deux artistes pour choisir les chansons qui feraient partie de la sélection?

«On ne s’est pas trop mal entendus, répond-il. L’enjeu principal était de déterminer quel type de compilation on voulait faire. On aurait pu en faire une qui présente des raretés, des morceaux de face B, avec quelques hits, mais on a réalisé que ce n’était pas vraiment notre objectif.»

Il faut distinguer les mots «best of» et «meilleurs hits» pour justifier les listes de morceaux. Quels sont les albums dont Britt Daniel s’est inspiré pour sélectionner et les chansons?

«Le premier album “meilleurs hits” que j’ai beaucoup écouté était celui de The Supremes. Ma mère l’avait à la maison. C’est tout ce dont j’avais besoin, se souvient-il en riant. Je crois que le premier que j’ai acheté était Standing on a Beach, de The Cure, et ce, sans jamais avoir entendu une seule note auparavant. J’avais juste entendu parler du groupe. Après l’avoir écouté sur cassette – c’était la mode à cette époque! – je me suis procuré tous ses albums. J’imagine que la compilation a eu l’effet escompté, car j’ai voulu découvrir toute l’œuvre du groupe.»

Voilà l’objectif d’un best of: créer une porte d’entrée à l’univers d’un groupe pour les non-initiés. Heureusement, cette rétrospective de Spoon s’accompagne d’une nouvelle chanson, l’époustouflante No Bullets Spent. L’ajout de ce titre était-il un moyen de donner aux nouveaux fans un aperçu de l’évolution du groupe?

«D’une certaine façon, oui, analyse le chanteur. Nous avons quelques nouvelles chansons prêtes pour notre prochain album. Nous serions d’ailleurs probablement en train de l’enregistrer si nous n’étions pas en tournée.»

Cette nouvelle n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Où ce groupe si aventureux nous amènera-t-il avec ce prochain disque? Retravailla-t-il avec David Fridmann (Flaming Lips), qui a produit les deux plus récents albums de Spoon, They Want My Soul et Hot Thoughts?

«Nous avons enregistré quelques morceaux à Austin, au Texas, avance Britt Daniel à propos de ce prochain album qui n’a pas encore de titre. Nous ne travaillons pas avec Fridmann cette fois-ci, mais je suis en contact avec lui. Je lui ai demandé conseil. Il est un peu le gourou de cet album. Nous travaillons avec Mark Rankin [Weezer, Queen of the Stone Age].»

On a aussi récemment su que le bassiste de longue date de Spoon, Rob Pope, a quitté le groupe. Il a pris cette décision pour consacrer plus de temps à sa famille et à son autre groupe, The Get Up Kids. Ben Trokan, des groupes Reigning Sound et Jay Vons, a pris la relève.

«C’est super, c’est un musicien extraordinaire, commente le chanteur. Nous étions tous déçus quand Rob nous a annoncé qu’il partait. J’ai essayé de le persuader de rester, mais c’est difficile de discuter avec un gars qui a besoin de passer plus de temps avec ses enfants.»

Articles similaires