Culture

Dave Chappelle : lancer des roches sur Netflix

Dave Chappelle : lancer des roches sur Netflix

Il y a quelques années, Dave Chappelle a fait son grand retour à la vie publique en paraphant une lucrative offre de production de contenu avec le géant de la diffusion en ligne Netflix.

Afin de ramener Chappelle sur scène, Netflix a lancé plusieurs millions de dollars aux pieds du célèbre humoriste américain et, depuis, l’enfant terrible de la comédie a donné cinq différentes prestations comiques, dont sa plus récente Sticks and Stones dévoilée à la fin du mois d’août.

Depuis, la critique n’est pas tendre à l’endroit de Chappelle.

Dave Chappelle sur Netflix
Dave Chappelle sur Netflix

L’humoriste a choisi, lors de cette dernière heure comique, de lancer quelques roches sur des nids de guêpes en sachant pertinemment qu’il allait se faire piquer en retour. Ainsi, il se dresse en faux contre les victimes de Michael Jackson, contre la chute de Louis C.K., contre la communauté LGBT+ en plus d’offrir son support à des amis éclaboussés par la controverse comme Kevin Hart.

Le pari de Chappelle est ici clairement énoncé : si vous regardez son heure de comédie sur Netflix, c’est parce que vous avez choisi de cliquer sur sa face. C’est une ligne qu’il lance à l’endroit de son public durant la prestation et il s’en sert comme leitmotiv lui permettant de déposer des bombes avant de reculer de quelques pas afin d’éviter le gros des éclats de la détonation. Au sens propre et au sens figuré.

L’approche est culottée, mais pas particulièrement intéressante. Elle est même plutôt prévisible dans la mesure où Chappelle dit des choses choquantes simplement parce qu’il veut choquer. Il est à l’humour ce que Richard Martineau est à l’opinion. On ne sait jamais vraiment si c’est un personnage qui crache dans toutes les directions ou si l’homme derrière endosse les propos.

Cet aspect de l’humour de Chappelle a longtemps fonctionné, mais ça manque de considération en 2019. Surtout quand le texte plutôt faible repose essentiellement sur son charme en tant que conteur pour séduire le public. Comme en témoignent les quelques silences durant la prestation, il rate souvent la cible … et pourtant il est devant une foule d’initiés.

On revient alors à l’éternelle question de l’humour et des limites de la liberté d’expression. On ne veut pas créer un précédent en censurant des sujets, mais force est d’admettre que c’est rarement une bonne idée que de pointer du doigt les victimes pour soutirer quelques rires. Guy Nantel l’a appris à ses dépens il y a quelque temps déjà et Chappelle, du haut de sa tour d’ivoire, ne peut pas être insensible aux roches qu’il se fait lancer même s’il affiche une façade défiante et irrévérencieuse.

Il a beau marquer un point en disant que dans le fond, à quoi d’autre pouvait-on s’attendre à l’écouter sur scène, mais ça ne demeure pas moins décevant de le voir emprunter ces routes pavées par la controverse sur le pilote automatique au lieu de mettre un peu d’humanité derrière ses blagues assassines.

Même si vous êtes un fan de la première heure de Dave Chappelle, ce nouveau chapitre de son aventure sur Netflix risque de vous décevoir. Parce que cet extrait nous démontre qu’il est capable d’avoir le doigt sur le poux de la raison, sauf quand il décide de volontairement mettre le feu au poudre.

C’est dommage

Suivez Stéphane Morneau