La boîte à images
05:00 17 mars 2020 | mise à jour le: 17 mars 2020 à 05:20 temps de lecture: 3 minutes

«Projet 2000»: vivre avant la fin du monde

«Projet 2000»: vivre avant la fin du monde

Avec la pandémie mondiale et l’isolation recommandée pour freiner la propagation, il y a dans l’air quelque chose comme un début d’apocalypse qui n’est pas sans rappeler les grands scénarios catastrophes de films d’horreur ou, d’une certaine façon, le terrifiant bogue de l’an 2000.

Heureux hasard pour Julien Lacroix: sa série Projet 2000 traite justement des manières de vivre sa vie pleinement devant une fin du monde annoncée. Ou plutôt, devant la menace d’une fin du monde, maintenant que nous avons assez de recul pour savoir que toute cette frousse informatique n’était qu’une panique sans fondement.

Proposée sur l’Extra d’ICI Tou.tv, la comédie écrite par Julien Lacroix et Olivier Thivierge mise sur la nostalgie de la fin des années 1990 pour l’effet comique et s’installe à la fin du secondaire d’une bande d’amis aux activités peu recommandables.

Dans l’éventualité de la fin de la civilisation, ces jeunes décident de vivre leurs rêves maintenant au lieu de plus tard. Cela dit, c’est quand la série sort de sa prémisse un peu forcée qu’elle trouve sa force avec des dialogues rythmés, drôles, et des situations dans lesquelles s’investir vient avec la récompense d’un bon divertissement.

Soyez avertis, il faut persévérer au-delà des deux premiers épisodes pour prendre la pleine mesure de la série. Il faut laisser à ces personnages et à cet univers le temps d’installer leurs paramètres. Quand le tout est placé, par contre, le divertissement est au rendez-vous, et on comprend vite la force de l’écriture de Lacroix et sa capacité à offrir à ses amis des rôles avantageux. Julianne Côté, notamment, tire bien son épingle du jeu parmi les acteurs et les humoristes présents dans la série.

Projet 2000: idéale pour la plateforme

C’est le genre de projet pour lequel on aime investir dans une plateforme comme l’Extra d’ICI Tou.tv. Il serait difficile de rallier un large auditoire à la télé traditionnelle pour une production aussi nichée, mais on trouve rapidement son compte quand la distribution nous est familière, par exemple, ou quand on cherche des solutions de rechange aux comédies plus formatées de la télévision.

Pour ces raisons, le visionnement de Projet 2000 est fortement recommandé. Encourager cette production donnera des munitions aux diffuseurs pour en proposer d’autres, avec d’autres sujets et d’autres équipes à la création. La polyphonie, ici, servira à enrichir la plateforme francophone et à lui offrir des outils afin de rivaliser avec les Netflix de ce monde.

Et puis, il y a un certain plaisir à revoir l’époque glorieuse des clubs vidéo et de la découverte des possibilités encore à peine effleurées de l’internet.

Julien Lacroix, avec son apprentissage «sur le tas» des rouages des métiers complexes de la production télévisuelle, numérique et cinématographique, est en train de rallier à sa cause un important groupe d’humoristes et d’acteurs pour nous offrir du divertissement de qualité, et ce, en quantité surprenante.

Ne soyez pas surpris si, dans quelques années, il occupe une chaise imposante dans le monde de la production québécoise et si son humour, par la force de son succès, est relégué au second plan.

Articles similaires